Les métiers et les secteurs d'activité qui embauchent

Jérôme Diesnis

— 

Pascal Blain, directeur régional 
de Pôle emploi.
Pascal Blain, directeur régional de Pôle emploi. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Comme tous les ans, Pôle emploi livrait ses besoins de main d'œuvre issus d'une enquête à laquelle 18 700 des 74 500 entreprises régionales sondées ont répondu. Décryptage avec le directeur régional de Pôle emploi, Pascal Blain.

Les tendances pour 2014. Pour Pascal Blain, « les tendances sont bonnes » et confirment « le rendu terrain des salons ». Ce sont 86 000 emplois qui pourraient être créés cette année. La région compte 250 00 chômeurs. Ce qui ne signifie pas que le chômage sera diminué d'un quart. La croissance démographique, la durée des contrats et leur saisonnalité tempèrent ces estimations.

Particularité régionale. La majorité de ces créations d'emplois est de types saisonniers, liés à deux poids lourds de l'économie locale : le tourisme et l'agriculture (la viticulture notamment). Les emplois saisonniers représentent 60 % des projets d'embauche (51 600). en conséquence, la majeure partie de ces perspectives concernent des CDD de moins de 6 mois. « Qui dit saison dit surcroît de travail temporaire. L'enjeu pour la région est d'ouvrir la saisonnalité en démarrant en avril pour terminer en octobre ou novembre. »

Montpellier sort du lot. Le bassin d'emplois de Montpellier concentre 15 660 des 86 000 projets de recrutement. Mais, contrairement aux autres pôles régionaux, les projets concernent des emplois non saisonniers et des CDI pour la moitié. « Cela s'explique par un poids administratif plus important et proportionnellement moins d'emploi dans le secteur agricole et touristique. »

Les métiers qui embauchent. Ils concernent les aides à domicile, les agents d'entretien, les aides-soignants et les serveurs pour les recrutements non saisonniers. Les viticulteurs, serveurs, agriculteurs, aides cuisiniers ou employés de l'hôtellerie pour les projets saisonniers.