L'abstention de PS-EELV au conseil municipal fait polémique

— 

Patrick Vignal a voté blanc samedi.
Patrick Vignal a voté blanc samedi. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Le député Patrick Vignal (PS), directeur de campagne et 9e sur la liste de Jean-Pierre Moure (PS), n'a pas hésité à brandir son bulletin face aux journalistes, samedi en conseil municipal, pour signifier son vote blanc à l'élection du nouveau maire de Montpellier. Trois choix s'offraient aux neuf conseillers du groupe d'opposition PS-EELV : Philippe Saurel (divers gauche), qui a rassemblé 37, 54 % des suffrages dans les urnes, France Jamet (FN) ou le vote blanc. Ce dernier choix, privilégié par le groupe, a déclenché la polémique.

Le président du groupe majoritaire au conseil municipal, Abdi El-Kandoussi (divers gauche), ex-directeur de campagne du maire, dénonce une attitude « honteuse et scandaleuse ». « Ne voulant choisir entre divers gauche et FN, le groupe PS-EELV s'est abstenu. Quel courage. J'espère que les électeurs de gauche comprendront ce à quoi ils ont échappé. » Sur Twitter, Philippe Thinès (Parti radical de gauche), ancien colistier de Jean-Pierre Moure, « regrette et ne cautionne pas » ce choix. Même incompréhension du côté de la section montpelliéraine d'EELV. Et, côté socialiste, aucune explication officielle n'a encore filtré... N. B.