« Certes, ce n'est pas Chicago... »

— 

Les avis divergent selon le quartier.
Les avis divergent selon le quartier. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Si les représentants des comités des quartiers que nous avons interrogés sont d'accord pour dire que la sécurité est devenue un enjeu primordial pour Montpellier, chacun est plus ou moins inquiet sur la réalité du terrain.

« Je crois que cela reste un sentiment que ressentent les habitants, assure Jean Almarche, président du comité Croix-d'Argent. C'est certains, il y a de petits trafics et un peu plus de violence dans certains secteurs, mais Croix-d'Argent reste un quartier, dans l'ensemble, où il fait bon vivre. » De son côté, le président du comité Hauts-de-Massane/Mosson est « mesuré, mais réaliste » : « Certes, ce n'est pas Chicago, il n'y a pas un meurtre par jour, et ça ne tire pas dans tous les sens, souligne René Ribes. Mais il existe tout de même une vraie insécurité dans le quartier, et ce sentiment grandit depuis environ cinq ans. On constate un déni de puissance de la police municipale. »

Pour Michel Fenoglio, président du comité consultatif des Près-d'Arènes, « nous avons eu des problèmes il y a trois semaines, mais d'ordinaire, il y a peu d'insécurité. Ce sont simplement des intimidations de quelques jeunes. » N. B.