Le plébiscite des jardins partagés

— 
Pour environ 114 € par an, la mairie loue 150 parcelles potagères.
Pour environ 114 € par an, la mairie loue 150 parcelles potagères. — Nicolas Bonzom/Maxele Presse

Dans les jardins familiaux du Rieucolon, près d'Ovalie, comme à Malbosc, à la Mosson ou à Grammont, quelques Montpelliérains cultivent leurs petits coins de paradis. Depuis 2004, la mairie loue 150 parcelles potagères, pour environ 114 € par an. Ces parenthèses de verdure sont attribuées par tirage au sort devant un huissier. Et les chanceux ne cachent pas leur plaisir. « Ça permet de passer un bon moment, le dimanche, quand il fait beau, et de se faire pousser de bons petits légumes, note Maxime, à la retraite, le râteau à la main. Et, quand on est ici, on oublie tous les soucis ! »

Ces parcelles sont une « vraie bouffée d'air frais » pour Pierre-Marie, qui est papa d'une petite fille. « On y fait pousser quelques légumes, des salades, des choux ou des herbes aromatiques, mais c'est aussi un lieu ludique, pour la gamine, confie-t-il. Je lui ai fabriqué une cabane et de la pelouse pour s'amuser. Et puis, j'ai un travail qui ne me satisfait pas plus que ça. Je viens ici pour pas exploser. Il en faudrait beaucoup plus. Les gens ont besoin de ça. Il y a moins d'une parcelle pour mille habitants ! » Le développement de ces jardins est « primordial » pour Myriam, qui retrouve de la convivialité entre les voisins. Car ici, tout le monde a le sourire. N. B.