Mention bien pour le robinet

Nicolas Bonzom

— 

L'eau du robinet est de bonne qualité.
L'eau du robinet est de bonne qualité. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Contrairement aux idées reçues, dans la région, l'eau du robinet est de bonne qualité, selon une étude de l'Agence régionale de santé, rendue publique mardi. « Elle s'améliore de plus en plus, face à la pression des pouvoirs publics, et la progression des traitements, note Dominique Keller », directeur de la santé publique et de l'environnement. De 2010 à 2012, la teneur en bactéries, en arsenic, en nitrates et en pesticides a été mesurée, et hormis certaines zones excentrées, dans les montagnes notamment, il n'y a « rien à craindre de l'eau potable ».

Des pesticides interdits


Dans les communes de l'agglomération de Montpellier, globalement, l'eau est « satisfaisante». Cependant, à l'est du département, la nappe du Villafranchien, qui fournit en eau Mauguio, Candillargues, Lansargues, Marsillargues, Mudaison et Saint-Just dispose d'une surveillance accrue. « C'est une zone dont la nappe est contaminée par des nitrates, 25 à 50 mg/litre. Cependant, après le dispositif de traitement mis en place, ce problème est réglé, et il n'y aucune incidence pour la population », signale Corinne Dubois, ingénieur à la délégation de l'Hérault.

En revanche, le rapport révèle que de certains pesticides (comme le simazine ou le terbuthylazin) interdits dès 2003 et 2004, étaient encore utilisés en 2012 en Languedoc-Roussillon. « La plupart des cas de non-conformité confirmés peuvent être rattachés à la présence d'activité agricole dans le bassin versant du captage, comme la viticulture mais aussi, notamment dans le Gard et la frange est de l'Hérault, le maraîchage et l'arboriculture », note l'organisme. Cependant, cette utilisation de pesticides interdits n'altèrerait pas la qualité de l'eau de la région, où 97 % des habitants ont été desservis par une eau respectant la limite en pesticides, contre 95, 5 % pour la France.

■ Bonne pour les os !

L'eau de Montpellier est « très calcaire », mais ne présente aucun danger. Au contraire, le calcaire est du calcium, et donc bon pour les os : boire un litre du robinet couvre 15 à 20 % des besoins en calcium.