Ça va glisser à Baillargues

Nicolas Bonzom

— 

Le parc sera ouvert gratuitement aux visiteurs.
Le parc sera ouvert gratuitement aux visiteurs. — Ville de Baillargues

Baillargues, petite ville de 6 255 habitants à l'est de Montpellier, pourrait devenir une place forte du wakeboard en France. D'ici fin 2015, le parc de loisirs Gérard-Bruyère verra le jour, sur près de 17 ha, le long de la RN 113, à l'entrée de la commune. Un sentier de footing et de roller, un parc pour enfants et une zone de pêche « no kill », où les poissons sont systématiquement relâchés, s'articuleront autour d'un bassin de près de 7 ha, dédié au téléski nautique. « Au départ, l'idée était de réaliser un bassin de rétention des crues contre les inondations, pour récupérer l'eau, confie Jean-Luc Meissonnier (DVD). Puis, on s'est dit, on va joindre l'utile à l'agréable, en le transformant en bassin actif. »

Un centre d'entraînement


Au milieu de 3, 5 ha d'espaces verts, le wakeboard sera l'activité principale du parc. Un circuit débutant, qui accueillera des groupes scolaires, partagera le plan d'eau avec un autre, consacré à l'entraînement de sportifs de haut-niveau. « Nos champions viendront ici, se réjouit Patrice Martin, président de la fédération française de ski nautique et wakeboard. C'est encore une petite discipline, et on a besoin de ces infrastructure, pour détecter des talents. Et dans le Sud avec le soleil, on peut glisser jusqu'en novembre ! »

■ 10,3 millions d'euros

D'un coût total de 10,3 millions d'euros (financé à hauteur de 4 millions par l'agglomération et la ville de Baillargues, et 2 millions par la région), le parc devrait créer 25 emplois, et 40 emplois indirects.