La Russie, sans l'Amérique

Jérôme Diesnis

— 

Valery Demory veut donner du temps de jeu à ses jeunes
Valery Demory veut donner du temps de jeu à ses jeunes — Jérôme Diesnis /Maxele Presse

Elles ne sont pas encore éliminées de la Coupe d'Europe, mais condamnées dans le meilleur des cas à un 8e de finale très compliqué. Lattes-Montpellier reçoit les Russes d'Orenburg ce mercredi (20 h) au palais des sports de Lattes le regard tourné vers les compétitions domestiques : championnat, où elles occupent la 2e place , Coupe de France, où elles recevront Charleville en quart de finale dans une semaine.

L'ombre de Christon


L'intérêt plus limité de l'affiche pousse Valery Demory à changer son fusil d'épaule. « Je vais tester un peu plus mes jeunes. Le terrain va dicter nos choix pour la suite de la saison, car avec un effectif amputé, on ne pourra pas tout mener de front. » Le départ de l'Américaine Shameka Christon fin décembre a modifié les perspectives d'avenir des Lattoises. Sous contrat pour deux mois, elle a refusé la proposition de prolongation du club pour un contrat plus lucratif ailleurs. « Aux regards de nos finances, on savait que ce serait dur de la conserver. »

Pour le coach, son remplacement sera conditionné à la performance des jeunes appelées à jouer. « Si les filles sur le terrain apportent ce que l'on attend d'elles, on ne recrutera personne », prévient-il.

■ Angers samedi

Après voir fini l'année 2013 par deux belles victoires à Villeneuve d'Ascq et Basket Landes, Lattes-Montpellier est 2e de ligue féminine, à un point de Bourges. Il reçoit Angers samedi (20 h).