Palavas profite de la législation

J. D.

— 

Comme l'ensemble du secteur d'activité, le casino de Palavas a connu une année 2013 marquée par une baisse importante du chiffre d'affaires : -4% pour l'ensemble du groupe Partouche, -12 % pour l'établissement en bordure de Montpellier.

Profitant d'un assouplissement de la législation (l'Etat ponctionne 51 % des recettes et a intérêt à garder ce secteur florissant), l'enseigne de Palavas a décidé de se moderniser. De nouvelles machines comme la roulette électronique font leur apparition tous les jours y compris les après-midi. Quant au poker, il fait son retour parmi les jeux traditionnels (du mardi au samedi). « On se plie à l'air du temps pour se moderniser », résume Bernard Mazzilli, son directeur général délégué, promu de l'établissement voisin de La Grande-Motte.

La nouvelle donne s'accompagne d'un relooking plus profond. Le restaurant, relocalisé à l'étage, va ouvrir ses 300 m2 aux séminaires, réceptions, thés dansants et salons. L'établissement emploie 80 salariés.