L'appel de Rolland Courbis

Jérôme Diesnis

— 

Le MHSC s'en sort mieux à l'extérieur, comme ici à Rodez, qu'à la Mosson.
Le MHSC s'en sort mieux à l'extérieur, comme ici à Rodez, qu'à la Mosson. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Dix matchs à domicile, seulement deux victoires et deux dernières défaites pour finir l'année. Le MHSC présente le 17e bilan à domicile qui pèse pour beaucoup dans sa position très précaire au classement (17e également, avec 17 points). Des prestations décevantes voire calamiteuses comme la dernière contre Saint-Etienne (0-1) ont continué de creuser un fossé entre l'équipe et son public.

Vent de fronde


En attendant de présenter un autre visage, si possible ce soir contre Monaco, Rolland Courbis réclame un petit coup de main. « On a plusieurs adversaires : nous-mêmes et un contexte de la Mosson qui est presque un handicap. Plus personne dans le groupe n'a confiance d'y jouer, c'est le monde à l'envers. »

Le coach fait appel au peuple pour changer la pression d'épaule, même s'il est bien conscient que ce sont les joueurs eux-mêmes qui sont à l'origine de ce vent de fronde. « S'il pouvait y avoir contre Monaco une réconciliation, que le public soit à nouveau le 12e homme pour l'équipe qui reçoit et pas pour celle en face, ce serait une première victoire. Beaucoup plus importante à mes yeux que de battre une grosse cylindrée.»

■ Avec Hilton

Préservé à Rodez en Coupe de France, Vitorino Hilton est de nouveau titularisé ce vendredi en défense centrale. Au rayon des départs, celui d'Herrera au Mexique ou au Qatar se précise.