Rosa prend le dos à cœur

Santé Après la chirurgie du cerveau, Medtech s'attaque au « mal du siècle »

Nicolas Bonzom

— 

Rosa Spine a été présenté ce mardi.
Rosa Spine a été présenté ce mardi. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

L'entreprise montpelliéraine Medtech, leader européen des robots chirurgicaux, élargit son champ d'action. Après avoir mis en place une vingtaine de Rosa Brain, spécialistes du cerveau, dans le monde entier, elle s'attaque au dos, « le mal du siècle », souligne Bertin Nahum, le fondateur. Rosa Spine agira sur les opérations du rachis, en garantissant confort et sécurité pour le patient, en assistant par ordinateur le geste du chirurgien. Le nouveau robot, d'un coût de 300 000 € correspond, selon l'entreprise, à « une avancée majeure dans la sécurisation des actes de la chirurgie vertébrale ». Chaque année, en France, on compte 50 000 opérations liées au dos et 40 000 interventions pour des hernies.

Première opération en 2014


La clinique du Parc, de Castelnau-le-Lez, est le premier établissement à se doter d'un Rosa Spine. « L'intérêt est de compléter notre plateau technique, en étant à la pointe de la chirurgie du rachis », souligne Serge Constantin, médecin et président du groupe régional Clinipole. « Ce robot s'inscrit dans nos recherches sur le traitement de la scoliose, et de la prothèse de disque intervertébral », reprend le Dr Thierry Marnay, qui va se servir du dispositif. Grâce à un logiciel, le robot Rosa Spine intègre l'anatomie de la colonne vertébrale du patient, en 3D, à partir des données d'un scanner de son rachis. Il détermine ainsi les rapports précis autour de la moelle épinière. Le bras armé du robot, guidé par le chirurgien, viendra alors placer les vis et les implants, en toute sécurité.

La première opération du genre doit intervenir à la fin du premier trimestre 2014, après une période de formation des chirurgiens. « C'est un investissement réellement intéressant pour les établissements », note Bertin Nahum, président de Medtech.

■ Medtech en bourse

Désigné 4e entrepreneur le plus innovant au monde par une revue canadienne (derrière Apple et Facebook), Bertin Nahum a lancé le 18 novembre dernier l'introduction en bourse de Medtech. Il espère lever près de 20 millions d'euros.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.