Une belle affaire espérée

Jérôme Diesnis

— 

En mai, ce fut la répétition générale.
En mai, ce fut la répétition générale. — Aqualova

Dans un peu moins d'un an, du 13 au 29 septembre, Montpellier et La Grande-Motte accueilleront les championnats du monde de sauvetage. 5 000 athlètes participeront à cette fête et draineront à peu près autant d'accompagnateurs avec eux. La présentation de l'épreuve, ce jeudi à Paris en présence des maires des deux communes, lance officiellement le compte à rebours.

Au cœur, les Héraultais


Pour la région, c'est l'assurance de retombées importantes. « On imagine un vrai impact économique », souligne Aurélie Bourgeteau, directrice adjointe d'Aqualove, structure basée à Montpellier en charge de l'organisation de ces championnats. Que ce soit en termes d'hébergement, de transport, de repas, de tourisme ou encore d'image de marque. « Dans notre cahier des charges, nous voulions éviter que les délégations soient surtaxées, comme cela arrive trop fréquemment sur ce type de rendez-vous. »

La société héraultaise VTR Voyages sera le Tour opérateur officiel de l'événement. Elle espère drainer 80 % des inscrits. Avec l'ambition d'atteindre un chiffre d'affaires de 1, 8 million d'euros, « difficile de le quantifier, faute de comparatif, souligne Eric Sancery, gérant de la holding VTR. Nous avons été choisis pour notre capacité à percevoir des marges indolores pour les participants. On participe à quelque chose de beau et d'unique. C'est une épreuve de sauvetage, avec tout ce que cela comporte de valeurs humaines ».

En dehors de la partie sportive, gérée par Aqualove, l'entreprise qui emploie 12 personnes à l'année et jusqu'à 40 en pleine saison, sera au cœur de ces épreuves. Parmi ses nombreuses prestations, l'organisation de visites touristiques. « Réussir ces championnats, pour tous les acteurs impliqués, c'est une question de prestige. »

■ Hémisphère sud

Le sauvetage est une institution dans les pays de l'hémisphère sud. Des délégations australiennes et néo-zélandaises sont attendues dès la semaine prochaine pour visiter les installations.