Frustrés malgré tout

Jérôme Diesnis

— 

Djamel Bakar, auteur de son premier but avec Montpellier.
Djamel Bakar, auteur de son premier but avec Montpellier. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Au bout de la nuit, Montpellier a arraché ce petit point du nul qui lui évite un bon mal de crâne ce matin. Après trois revers lors de ses matchs officiels, l'équipe de Jean Fernandez s'est donnée un peu d'oxygène. Le héros s'appelle Djamel Bakar, entré à la pause et auteur de son premier but sous ses nouvelles couleurs. Bien servi par un autre joueur habitué au banc, Teddy Mezague. De quoi ramener un point.

«On aurait été mal»


Mais au regard de ce match solide, le scénario ne satisfait pas les Héraultais, le milieu offensif Rémy Cabella en tête. «On aurait préféré en prendre trois, vu la physionomie du match. Mais on a poussé et été récompensé à la fin. Il était temps, car en cas de défaite, on aurait été mal. Ça va nous mettre en confiance. »

Pas franchement enthousiasmants en première période, les Héraultais ont montré plus de maîtrise en seconde. « On fait un match de qualité, malheureusement, le scénario se répète depuis trois matchs à domicile, peste Jean Fernandez. Je pense qu'en terme de qualité de jeu, nous avons un gros déficit de points. » L'égalisation est venue à point nommée pour redonner un peu de confiance à un groupe plutôt émoussé.

■ Saihi blessé

Jamel Saihi souffre d'un coup au dos et a dû quitter ses partenaires à la pause. Victor-Hugo Montaño, de son côté, est sorti sur civière, mais il était perclus de crampes et sera sur pied dès ce lundi.