Le succès mondial de Teads

— 

Loïc Soubeyrand, de Teads.
Loïc Soubeyrand, de Teads. — Teads

Créée en 2011 à Montpellier, la start-up Teads connaît une croissance fulgurante. La société vient d'officialiser une levée de fonds de 4 millions d'euros, pour renforcer son déploiement à l'international. Teads a désormais une dizaine d'agences dans le monde, dont New York, San Francisco, Rome, Sydney ou Madrid. « Notre croissance est très forte, c'est vrai, mais on n'a même pas eu le temps de s'en rendre compte, de se poser, et d'avoir le moindre sentiment, on fonce ! », souligne Loïc Soubeyrand, 27 ans, l'un des fondateurs.

Dans vingt-cinq pays


Marie Ekeland, de chez Elaia Partners, contributrice de la levée de fonds, note que Teads est en « excellente position pour devenir la plateforme internationale de référence, pour la publicité. » Et pour les annonceurs Web, c'est bel et bien une révolution : Teads propose de créer des publicités « outstream » sur Internet, à l'aide de formats vidéo « peu intrusifs ». « Ca fonctionne pour un article de presse, un diaporama, ou n'importe quel contenu, explique Loïc Soubeyrand. Cela nous différencie des concepts» instream «, comme sur les plateformes vidéos les plus connues, où on est obligé de regarder des publicités entières avant d'accéder à ce que l'on veut voir. Avec les solutions Teads, la publicité accompagne l'éditorial. » Dans plus de vingt-cinq pays, des sites comme le Figaro, le Financial Times, ou Forbes font confiance à la start-up. « Mais on reste de véritables Montpelliérains, pur sucre ! », sourit Loïc Soubeyrand. Nicolas Bonzom