La colère sourde des joueurs internationaux

Jérôme Diesnis

— 

Philippe Blain est très agacé.
Philippe Blain est très agacé. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Philippe Blain ne s'en sert pas comme excuse : « On est tous logés à la même enseigne. » Mais l'ancien sélectionneur de l'équipe de France, aujourd'hui à la tête de Montpellier, est très agacé par le calendrier imposé par la Ligue nationale. « Il est complètement dément de faire arriver nos internationaux huit jours avant le début du championnat et d'enchaîner avec un match tous les trois jours. Ça n'a aucun sens. »

« Un calendrier aberrant »


Les Bleus sont sur le pont depuis le mois d'avril pour préparer la Ligue mondiale, puis les championnats d'Europe. Parmi eux, trois Montpelliérains : Julien Lyneel, Nicolas Le Goff et Rafael Redwitz. « On a pris cher lors des préparations de ces compétitions », se souvient Julien Lyneel, qui l'avoue : « Je sens que je suis dans le dur, il faut le gérer » Trois joueurs qui doivent composer avec un calendrier surprenant. D'ici la fin 2013, les rencontres s'enchaîneront deux fois par semaine... avant de retomber à un rythme d'un match hebdomadaire. « Franchement, c'est aberrant, s'étonne Gérald Hardy-Dessources, central de Tours. Le planning aurait pu être un peu plus aéré et les dates mieux réparties. »

Les clubs concernés du haut de tableau y laissent des plumes depuis le début de la saison. Et les joueurs sont les premières victimes de ces cadences infernales. « Je fais attention parce qu'il ne faut pas trop tirer », précise Julien Lyneel. « C'est totalement irresponsable de jouer avec leur santé », peste Philippe Blain.

■ Lyon pour une 1■ re

Le Mavuc cherche une première victoire en Ligue A, ce mardi (20 h) face à Lyon, au palais des sports Chaban-Delmas, à Castelnau-le-Lez. Lyon s'est imposé à Tours (3-1) et perdu contre Cannes (2-3).