Mobilisation autour des deux retraités

J. D.

— 

Deux semaines après l'expulsion d'un couple de retraités de leur logement du Petit-Bard qu'ils occupaient sans discontinuer depuis les années 1980, les associations poursuivent leur mobilisation. «Il est totalement incompréhensible que cette procédure ait été menée en si peu de temps sans qu'aucune structure sociale associative ne soit prévenue», souligne Jérôme Combet, de l'association Habiter enfin.

«Nous demandons le relogement d'urgence de cette famille», précise Sébastien Allary, membre de Justice pour le Petit-Bard. L'une des filles héberge ses parents dans un studio depuis cette expulsion menée par un huissier avec l'appui de la BAC et une demie compagnie de CRS. «Sébastien Allary demande» un vrai dialogue social avec la préfecture. «