Un pas de plus vers la fusion des universités

— 

Le mariage annoncé entre les universités Montpellier-I et Montpellier-II a été consommé, lundi soir, au jardin des plantes. Le logo de la « Nouvelle université », efficiente au 1er janvier 2015, ainsi qu'un programme culturel commun ont été dévoilés. Un livret, premier bébé de cette union, est disponible partout. Conférences, expositions et visites guidées sont prévues.

« L'attractivité des grandes universités dans le monde est fondée sur leur image et leur patrimoine, souligne Michel Robert, président de la faculté des sciences. En s'unissant, nous disposons d'une richesse incroyable.» Selon Philippe Augé, son homologue à la faculté de droit, « la fusion est nécessaire, tant les universités sont complémentaires par les formations et les recherches ». Réunies, les facultés rassembleront 40 000 étudiants. N.B.