« Je ne joue plus depuis deux ans »

Nicolas Bonzom

— 

Manitas de Plata, 92 ans, a vendu 93 millions de disques à travers le monde.
Manitas de Plata, 92 ans, a vendu 93 millions de disques à travers le monde. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

«J'étais considéré comme le plus grand guitariste de la planète, s'exclame-t-il. Et aujourd'hui, voilà. » Manitas de Plata, l'homme « aux doigts de fée » vit seul à la Grande-Motte, dans un petit studio de 20 m2. Sur les murs, défile la vie de cet enfant surdoué : vinyles, affiches, photographies... A 92 ans, ruiné, incapable de se déplacer seul, le musicien gitan ne bouge quasiment plus de chez lui. Parfois, on l'appelle. « Brigitte Bardot lui a téléphoné il y a peu, confie son petit-fils Paco. Je ne sais pas ce qu'ils se sont dits, mais je l'ai vu pleurer. »

Une perte d'autonomie


La star gypsy des années 1960 à 1980, qui aurait vendu près de 93 millions de disques, admirée par Picasso et Dalì, n'arrive plus à payer ses factures. « Sa retraite n'est pas suffisante, souligne Nathalie, son ancienne compagne. Sa perte d'autonomie nécessite quelqu'un 24 h/24 à son chevet, et c'est très cher. Nous voulons juste qu'il ait une fin de vie décente. » Une campagne de dons a été lancée pour aider l'artiste à subvenir à ses besoins. « L'élan de solidarité nous touche beaucoup, reprend-t-elle. Ca montre à quel point le public est attaché à Manitas. »

Ses problèmes financiers, le musicien en parle très peu. On saura juste qu'il a « beaucoup dépensé, sans compter, pour les gens qu'il aimait. » Ses droits d'auteur ont été bloqués pour « régler des arriérés d'impôts ». « Je crois qu'il a du mal à accepter sa situation. Passer de la position d'artiste entouré par les grands de ce monde, à la solitude, c'est dur à vivre », note Paco. « Je ne peux même plus jouer de la guitare depuis bientôt deux ans, se plaint le musicien. C'est dur. C'est ce qui me manque le plus. » Reclus sur son fauteuil, devant la télévision, Manitas songe à ses années de gloire, parties en fumée.

■ Une soirée de soutien, samedi, à Grammont

Le collectif des quartiers solidaires de Montpellier, créé par Georges Elnecave, organise samedi, dès 19 h 30, un concert de soutien à Manitas de Plata (10 €, gratuit jusqu'à 12 ans). L'argent récolté permettra d'aider l'artiste dans sa perte d'autonomie. Le comédien et musicien Yvan Le Bolloc'h partagera l'affiche avec Tekameli Rumba, Gypsilover, Los Ninos de la Noche, Ritano Poeta, Ramoucho Gypsi, Estrella Flamenca et Les Gypsys de Manita.