L'inconnu Jean Deza

Jérôme Diesnis

— 

Laurent Nicollin pose aux côtés du 28e joueur de l'effectif professionnel.
Laurent Nicollin pose aux côtés du 28e joueur de l'effectif professionnel. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

De son passé, il n'a rien voulu lâcher. « Réussir ici est la seule chose qui compte. »Ce n'est pas que son CV est épais, mais à 20 ans, Jean Deza, déjà papa, vit une seconde expérience en Europe après un aller-retour à Zilina (Slovaquie). La conférence de presse censée le présenter n'a pas servi à le connaître davantage.

Aucun risque financier


C'est donc vers l'avenir que l'international U20, arrivé du Pérou à la fin du mercato en prêt avec option d'achat (pour 150 000 € selon des chiffres officieux) entend s'inscrire. « On le suit depuis six mois à un an, évoque Laurent Nicollin, président délégué . Le risque financier est nul et le départ à Caen de Fodé (Koita) équilibrait les salaires. Ça ne peut être et ça ne sera qu'une bonne surprise. »

Echaudé par l'échec Herrera, le MHSC peut se tromper avec ce joueur inconnu en France. « Je peux évoluer sous l'avant-centre ou dans un couloir », explique-t-il. « Il va assez vite et sait être opportuniste. Il faut voir comment il va s'adapter, souligne le coach Jean Fernandez. Dans un premier temps, on ne va pas lui mettre de pression. » C'est d'abord en CFA2 que Jean Deza sera amené à écrire son avenir.

■ Deux suspendus

Face à Reims, samedi (20 h), Djamel Bakar (expulsé à Nice) ne sera pas le seul Montpelliérain à manquer à l'appel. Anthony Mounier est lui aussi suspendu après la révocation d'un sursis.