La naissance d'un groupe

Jérôme Diesnis

— 

Les Montpelliérains ont été impitoyables en défense face à Johnston and co.
Les Montpelliérains ont été impitoyables en défense face à Johnston and co. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

C'est une victoire qui marque les esprits. Montpellier s'est imposé avec le bonus offensif contre Toulouse (25-0), fanny pour le compte. Un adversaire en version XXL pourtant, venu marquer son territoire à Yves-du-Manoir. Le signe est limpide. Discipline, rigueur et volontairement un peu moins de folie. Le MHR est en train de grandir. « On ne s'est pas exposé comme on le fait généralement à domicile. On a été très disciplinés et agressifs », évoque le flanker Alex Bias, véritable machine à plaquer ce dimanche.

« On s'est dit les choses »


Comme à Bègles, Montpellier a serré le jeu défensivement, il y a ajouté une impressionnante solidité dans les phases de ruck et en conquête. La fin du match à Brive, conclue sous les sifflets, a servi de détonateur à ce groupe qui ne semble plus être seulement une addition de talents. « On s'est resserré à Bordeaux. Ça nous a fait du bien au moral », note Anthony Floch. « Après ce qui s'était passé dans le dernier quart d'heure de Brive, on s'est dit beaucoup de choses. Avant tout de se respecter, souligne Jonathan Pelissié, auteur du premier essai. Ça se voit depuis deux matchs, où on est présent sur ce secteur. » Celui qui permet de se projeter loin.

■ Sur le podium

Grâce à sa victoire, le MHR grimpe pour la première fois de la saison provisoirement sur le podium. Vendredi, les Montpelliérains se rendent à Perpignan en match avancé de la cinquième journée.