Le moustique tigre attaque

Jérôme Diesnis

— 

Un moustique tigre.
Un moustique tigre. — DR

En latin, son petit nom n'inspire pas confiance. En français, c'est pire encore. L'Aedes albopictus, ou moustique tigre, est désormais clairement identifié comme un ennemi des Montpelliérains. Arrivé en France par Menton en 2004, identifié l'année dernière dans l'agglomération, il poursuit sa colonisation. « Le standard mis à la disposition des habitants a explosé », confirme Nicolas Bonton, chef d'agence à Montpellier-Fréjorgues de l'Entente interdépartementale pour la démoustication (EID).

Une traque dans les jardins


A l'est de Montpellier, notamment à Castelnau, Le Crès et certains quartiers de Pérols, les habitants font face depuis les premières chaleurs à leur voracité. « Nous servons de relais auprès de l'EID qui se déplace ensuite dans les quartiers », expliquent Christophe Lion et Johan Sol, des mairies de Castelnau-le-Lez et Pérols

S'il prolifère de façon aussi spectaculaire, c'est que le moustique tigre diffère de son cousin autochtone, adversaire des techniciens de l'EID durant cinquante ans. « Nous devons nous adapter, l'Aedes albopictus est urbain : il vit en ville, la plupart du temps dans les habitations, reprend Nicolas Bonton. Le gîte de prédilection où la femelle pond ses larves est constitué des petites collections d'eau, autour des maisons. » Telles les coupelles ou les réservoirs d'eau dans les jardins.

Impossible de pratiquer des campagnes à grande échelle, par avion notamment. « La lutte la plus efficace passe par les habitants, afin qu'ils limitent tout point d'eau et acceptent de nous laisser rentrer dans les jardins. »

Le département étant placé en risque sanitaire le plus élevé (lire l'encadré), un arrêté préfectoral autorise en effet les techniciens de l'EID à pénétrer dans les propriétés privées.

■ Risques sanitaires

Il est vecteur de dengue et de chikungunya. « à condition qu'un moustique pique un individu déjà porteur de la maladie », note Patrick Bastien (Directeur au CHRU du département parasitologie)