Des voix dissonantes au MoDem

J. D.

— 

Membre de la majorité municipale où il compte trois élus, dont deux adjoints au maire (Marc Dufour et Frédéric Tsitsonis), le MoDem aborde la campagne des municipales d'une voix dissonante. Aux élus qui entendent continuer de travailler avec le PS, Félix Allary, désigné par son parti comme référent à Montpellier, évoque « un divorce ». Cette cacophonie est tranchée par Christine Espert, secrétaire générale adjointe du mouvement. « Missionné pour être le porte-parole du travail engagé pour les municipales, Félix Allary a toute légitimité », confirme-t-elle. « Des discussions ont été engagées avec des partenaires, notamment Anne Brissaud (UDI). Mais nous sommes libres et rien n'est tranché à ce jour. Nous ne sommes plus dans le contexte des accords précédents. »