Les pharmacies entament une grève illimitée

— 

Le syndicat des pharmaciens s'est lancé ce lundi dans l'Hérault dans une « grève illimitée ». Les professionnels protestent contre le non-respect par les pouvoirs publics de la convention signée en mars 2012, qui prévoyait un nouveau mode de rémunération. « Il s'agit d'un honoraire s'ajoutant au prix du médicament, souligne Frédéric Abécassis, président du mouvement. Les prix baissent et si ça continue, certaines pharmacies fermeront. »

Le syndicat n'établira pas le tableau des pharmacies de garde (les nuits de 8 h à 20 h et dimanches et jours fériés) jusqu'à la fin de la grève, et le 32 37 ne sera plus accessible. La préfecture et l'agence régionale de santé prennent le relais. Les pharmacies d'astreinte sont désormais indiquées sur ars.languedocroussillon.sante.fr et dans les gendarmeries et les commissariats. N.B.