Vers une délégation municipale

Jérôme Diesnis

— 

Sur son compte Facebook, Hélène Mandroux a évoqué sa volonté « que le jardin de la Reine reste dans le domaine public. J'ai également indiqué [au préfet] que la mairie de Montpellier déléguerait le personnel nécessaire à son entretien. » En attendant la réponse de l'Etat, prêt à mettre en vente cet écrin de verdure, la proposition est saluée par l'association Sauvegarde du Jardin de la reine.

« C'est un premier pas très important », note sa présidente Marie-Claude Passouant, à l'origine de la pétition signée par plusieurs centaines de personnes. « On souhaiterait aller plus loin. Que ce ne soit pas dissocié de l'avenir du Jardin des Plantes et son bâtiment. Nous allons d'ailleurs proposer des projets d'aménagement afin d'allier côté patrimonial, scientifique et citoyen. »