Une chambre chez les sœurs

Nicolas Bonzom

— 

Sœur Jacinthe, dans l'une des 25 chambres du foyer, situé aux Près d'Arènes.
Sœur Jacinthe, dans l'une des 25 chambres du foyer, situé aux Près d'Arènes. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Le Crous de Montpellier dispose de l'un des plus importants parcs locatifs de France, avec 7 853 logements . Il ne loge pour autant que 11, 5 % des étudiants. Les quelque 60 000 autres font face à la pénurie de chambres. Au quartier Près d'Arènes, depuis 1994, le foyer de l'enfant Jésus ouvre ses portes aux jeunes scolarisés. Pour 15 € la nuit ou 400 € le mois, les religieuses de la congrégation de Notre-Dame de la Merci promettent un lit et un climat serein.

Pas de sorties après 22 h


« Il faut bien que notre maison tourne, sourit Sœur Jacinthe, la responsable. Cela permet de subvenir à nos besoins. Mais nous ne sélectionnons pas que des chrétiens. La religion n'a pas d'importance. » Cette année, quatre étudiants et de jeunes footballeurs du centre de formation du MHSC ont occupé les vingt-cinq chambres du foyer. Avec un règlement à respecter : pas de sorties après 22 h, « pas de téléphone à fond », « respecter le voisinage », prévenir de ses allées et venues... « Des liens familiers se créent rapidement entre les étudiants et les soeurs, reprend la responsable. C'est un beau symbole pour le»vivre-ensemble«. Il n'est pas rare, par exemple, de voir un jeune pensionnaire aidant l'une d'entre nous à monter les escaliers. »

■ Subventions

Le foyer lance un appel aux dons et aux subventions de collectivités afin d'installer un ascenseur au sein de l'établissement. « Car monter les étages est difficile pour certaines », souligne Sœur Jacinthe.