Une autre image de la folie

Nicolas Bonzom

— 

L'art a une grande place à l'hôpital.
L'art a une grande place à l'hôpital. — CHRU Montpellier

A la Colombière, Yves, un patient, admire un tableau de Georges Hosotte, exposé dans le cadre du centenaire de l'hôpital psychiatrique. « C'est beau », s'exclame-t-il, auprès de ses deux infirmiers, avant de poursuivre sa balade sur les espaces verts. « La culture permet d'amener quelque chose de différent à ces gens en souffrance, note Louise Aubert, coordinatrice de l'action culturelle. Et en attirant aussi un public extérieur, on les remet en contact avec la société. »

Construit dès 1906, inauguré en 1913, la Colombière, rattachée au CHRU en 1928, n'a de cesse de mettre à mal les clichés sur les « asiles d'aliénés », créés par une loi de 1838. Quiconque y pénètre découvre un lieu de vie emprunt d'une incroyable sérénité.

Une ferme dans l'hôpital


« Quand on passe sur l'avenue Charles Flahaut, on a l'impression d'un vieux bâtiment, qui n'a pas vraiment changé depuis cent ans », confie Jean-Philippe Boulenger, responsable du pôle psychiatrie depuis 1996. Pourtant, lorsque l'on feuillette les cartes postales de la première moitié du XXe siècle, on voit que la Colombière a changé de visage. « Les bâtiments ont bien sûr été rénovés, reprend le professeur. A l'époque, l'hôpital vivait en forte autonomie, sans l'extérieur, et les gens en sortaient peu. Il y avait même une ferme, qui nourrissait les pensionnaires. »

Environ 380 lits accueillent aujourd'hui des patients « déprimés, délirants ou dans un état d'excitation parfois incontrôlable », note Jean-Philippe Boulenger. Pour les encadrer, 700 personnels soignants travaillent à la Colombière, dont certains, comme Christiane Martinez, cadre supérieure de santé, sont là depuis 30 ans. « Il n'est pas toujours facile d'instaurer un climat de confiance avec eux, confie-t-elle. Mais parfois, les relations dépassent le champ professionnel. Elles deviennent presque amicales. »

■ La programmation

Jusqu'au 26 juillet, l'espace culturel à la Colombière est en fête. Musique et arts martiaux sont au programme avec le Gitan Noir (14 h 30-17 h 30) le 3 juillet. Site : chu-montpellier.fr.