Et si on prolongeait la fête ?

Nicolas Bonzom

— 

Au Cubanito, comme ailleurs, la fête s'arrête à 2 h l'été et 1 h hors-saison.
Au Cubanito, comme ailleurs, la fête s'arrête à 2 h l'été et 1 h hors-saison. — Cubanito Café

«Je me souviens d'un slogan qui disait que Montpellier est» la ville où le soleil ne se couche jamais «. Si, il se couche bien, et très tôt. » Les horaires de fermeture imposés aux bars font grincer les dents de Thomas Morel, chargé de l'événementiel du Cubanito, de l'Irish Tavern et de la Casita. Les établissements du centre-ville doivent abaisser leurs rideaux à 2 h du matin l'été, à 1 h le reste de l'année. Quand d'autres agglomérations bénéficient de plus grandes plages horaires (lire encadré).

Une question de convivialité


Chaque soir dans l'Ecusson, il n'est pas rare de croiser des fêtards se plaignant de ces fermetures, jugées « précoces » par les professionnels. « La majorité des clients arrivent vers 23 h, ce qui laisse à peine deux heures d'activité, reprend Thomas Morel. Economiquement, c'est un problème. » Selon Jean-René Privat, le patron du Café Joseph, « ce n'est pas tant une question de vendre plus, mais une fermeture plus tardive accorderait un peu plus de convivialité à nos clients, pour finir sereinement leurs verres et leurs conversations. A l'heure actuelle, on est obligé de pousser vers la sortie dès 0 h 40. »

Du côté de la préfecture, aucun changement n'est envisagé. « Depuis dix ans, les préfets estiment que ces règles sont justifiées, du fait des problèmes de nuisances sonores et d'ordre public à Montpellier », confie l'agent chargé des débits de boissons. « Plus c'est ouvert tard, plus les gens consomment, plus il y a de risques de dérapages », note Didier Alric, adjoint au chef de cabinet à la préfecture de l'Hérault.

Le son de cloche est différent à lamairie. Régine Souche (PS), élue à la tranquillité publique, confie « étudier la possibilité d'une fermeture à 2 h, une fois par semaine hors-été, le samedi par exemple. Rien n'est encore fait, il faut en discuter. » Ce serait une petite révolution pour le monde de la nuit.

■ Dans les autres villes

En France, chaque préfecture définit les horaires des bars. A Toulouse, ils peuvent fermer à 2 h la semaine et à 3 h le week-end. A Lyon les bars peuvent fermer à 4 h.