Montpellier ne roule pas écolo

J. D.

— 

La vile de Montpellier s'apprête à renouveler en partie son parc automobile. Mais sur les 30 véhicules concernés, quatre seulement seront des modèles électriques. « La ville de Montpellier doit faire un effort supplémentaire, regrette Mustapha Majdoul, élu EELV au conseil municipal. Cela permettrait à la filière automobile électrique de véritablement démarrer. Mais aussi de mettre en place un réseau de recharge électrique à courte durée. » Ce ne sera sans doute pas pour cette fois.