La pagaie, c'est très gai

Jérôme Diesnis

— 

Les filles, sacrées championnes de France à l'ultime journée.
Les filles, sacrées championnes de France à l'ultime journée. — Mack-UC

«Il faut surtout féliciter les filles, parce qu'elles n'étaient pas attendues. » Il est beau joueur Hugo Ezmiro, pointe (en défense) de l'équipe du Mack-Uc. Mais dans les louanges collectives, il serait dommage d'asexuer les deux équipes de Montpellier. Filles et garçons ont réalisé un doublé historique dans l'histoire du Kayak-polo en devenant les unes et les autres champions de France. « C'est une belle exposition pour notre discipline encore méconnue, mais qui prend petit à petit de l'ampleur », savoure Mélanie Konig, titulaire toutes nouvelles championnes de France.

« C'est une belle fierté »


Venue dans cette discipline poussée par l'envie de disputer un sport collectif, la centre regarde avec plaisir l'évolution d'un groupe évidemment pas professionnel, mais qui s'est structuré au fil des saisons. « Nous étions un petit groupe de quatre Montpelliérains qui avions envie de franchir un cap », se souvient Hugo Ezmiro. Le préparateur physique Aurélien Matusiak et le préparateur mental Alexandre Sotiaux multiplient les casquettes? puisqu'ils entraînent les deux formations. « Les dirigeants ont cru en nous. Ces titres, c'est une belle fierté », savoure Hugo Ezmiro.

■ 25 victoires, un nul

Le bilan des garçons est bluffant. En 26 matchs, les champions d'Europe n'ont laissé échappé qu'un nul. Le kayak-polo est le seul club montpelliérain titré cette saison en sport collectif.