Jade, princesse des courts

Nicolas Bonzom

— 

Jade a commencé le tennis à l'âge de 6 ans dans la région.
Jade a commencé le tennis à l'âge de 6 ans dans la région. — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Son patronyme n'est pas inconnu des passionnés de sports montpelliérains. Jade, 18 ans, joueuse de tennis professionnelle, est la fille de Wilbert Suvrijn, milieu de terrain international hollandais, qui a fait les beaux jours du MHSC de 1989 à 1993. « J'aurais été aussi fier d'elle si elle avait fait de la peinture, confie-t-il. Elle adorait jouer au ballon quand elle était petite. Je regrette juste qu'elle se mette souvent beaucoup trop la pression. » Aujourd'hui, l'ancien joueur ne rate aucun des matchs de celle qu'il a vu grandir.

La joueuse passe le bac


« Pour moi, c'était le football ou le tennis, et mes parents m'ont aidé dans mon choix », souligne Jade. Née à Kerkrade aux Pays-Bas, la jeune femme quitte le pays de son père à l'âge de 2 ans, pour s'installer dans le Languedoc. A 6 ans, elle tient sa toute première raquette, et depuis, « je n'ai jamais arrêté, et j'ai progressé petit à petit », reprend-t-elle. Jusqu'au 652e rang mondial, qu'elle occupe aujourd'hui, du haut de ses 1, 64 mètres. Vainqueur du tournoi junior de Clermont-Ferrand en 2009, Hillegom en 2010, championne d'Europe junior en 2011... Les trophées s'amoncellent sur l'étagère de cette Montpelliéraine, qui passe son bac depuis le début de la semaine. « Cette année, concilier études et tennis est plus compliqué, confie-t-elle. Je bosse durant les tournois. Mais les épreuves de philosophie et d'histoire se sont bien passées ! »

Après sa victoire lundi, sur la 376e mondiale, la Chilienne Cecilia Costa Melgar, Jade défendra les couleurs de l'ASCH pour une place en quarts de finale, mercredi (18 h 30) à Grabels. Elle fait face à Myrtille Georges, 245e mondiale.