Maintenant, à vos marques

Jérôme Diesnis

— 

Les artistes ont reconquis l'espace dévoré chaque jour par 16 000 voitures.
Les artistes ont reconquis l'espace dévoré chaque jour par 16 000 voitures. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Le centre-ville de Montpellier a été repoussé de quelques mètres. Fonctionnel depuis un mois, mais inauguré samedi, le boulevard du Jeu de Paume, devenu une artère réservée aux piétons et au tramway, ne déverse plus son flot quotidien de 16 000 voitures. « C'était l'endroit le plus pollué de la ville », rappelle Michaël Delafosse (PS), adjoint à l'urbanisme.

Les surfaces agrandies


La requalification pour 2, 7 millions d'euros (portion de tramway non comprise) fait place à un autre chantier : redynamiser ce boulevard. Depuis un an, la Serm multiplie les rachats. « Pour attirer de grandes enseignes, il fallait leur proposer des superficis adaptées, souligne Marc Dufour (MoDem) adjoint en charge de l'économie. La ville a préempté de nombreux petits commerces [une trentaine]pour y mener des travaux et proposer des surfaces de 200 à 400 m2. »

Un projet mené en douceur, selon Michaël Delafosse. « Les propriétaires fonciers ont joué le jeu. Les cessions se sont faites pour l'essentiel à l'amiable et pas devant les tribunaux. » Les venues de Nespresso et de Pronuptia sont actées. A leurs côtés, des noms de grandes marques de mode de Paris et Londres circulaient samedi.

■ Les halles Laissac

Nées en 1972 et typiques de l'architecture de l'époque, les halles Laissac, surmontées de leur parking, seront détruites en 2015. Des halles plus modernes, sans parking, leur succéderont.