L'envol des coccinelles

Jérôme Diesnis

— 

Les filles du MHR, jeudi, lors du dernier entraînement avant la finale.
Les filles du MHR, jeudi, lors du dernier entraînement avant la finale. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Comme pour chaque phase finale depuis sept ans, elles s'étaient fait des tresses. Les filles du MHR sont devenues championnes de France. Un troisième titre depuis 2007 (2007, 2009, 2012) pour six finales disputées dans l'intermède. Une belle régularité.

Vainqueur de Lille (15-12) après avoir mené 15-0 jusqu'à la 63e minute, les Coccinelles ont conservé jusqu'au bout une avance minimale pour ramener le bouclier. « Ça vient confirmer une très belle saison », souligne Sylvain Latapie, responsable des arrières.

Bailon libère la parole


Les quinze points ont été inscrits par Aurélie Bailon, arrivée en début de saison au club. « Elle nous a apporté ce qui nous manquait, souligne le coach des avants, Frédéric Mathieu. On n'a rien volé sur cette finale, avec deux essais qui auraient pu nous être accordés. Mais sans ce jeu au pied, on n'aurait peut-être pas gagné ce match. A haut niveau, c'est obligatoire.. »

Encore jeune et promis à grandir si l'association continue à lui en donner les moyens, le groupe a offert un joli cadeau d'adieu aux deux filles qui s'apprêtent à quitter l'aventure. Perrine Viola prend sa retraite, tandis que Charlotte Alvernhe est mutée professionnellement à Paris.