Un bilan 2012 en demi-teinte

N. B.

— 

L'Insee, l'institut national de la statistique et des études économiques, dresse un bilan contrasté de l'activité en 2012 dans la région. Même si le Languedoc-Roussillon a mieux résisté à la crise de 2008 à 2009 (entre - 0, 5 % et 0, 5 % de taux d'évolution du PIB), la zone « a moins profité de la reprise dès 2010 », selon le directeur régional de l'organisme, Francis Vennat. En 2012, les effets de la crise se sont accentués. Désormais, 250 000 personnes sont au chômage dans la région (14, 3 % de la population), soit une hausse de 10 % en un an. Un record national, jamais atteint depuis le début des années 2000.

Certains secteurs traversent néanmoins la crise moins difficilement que d'autres, comme l'exportation de vins (3, 4 millions d'hectolitres en 2012, soit 723, 5 millions d'euros). « Nos crus ont un poids plus que significatif dans le monde », note Pascal Augier, directeur de la direction régionale de l'alimentation (la Draaf).