Jean Fernandez, quinzième coach de Louis Nicollin

Jérôme Diesnis

— 

L'entraîneur Jean Fernandez.
L'entraîneur Jean Fernandez. — P. EMILE / SIPA

Sans surprise, Louis Nicollin a annoncé ce lundi la nomination de Jean Fernandez pour deux saisons à la tête de Montpellier. L'ancien entraîneur de Nancy prendra ses fonctions le 1er juillet. « J'espère qu'on va faire du bon travail avec Jeannot, explique Louis Nicollin. Mon fils l'a fait venir pour que l'on discute. Je devais en rencontrer d'autres. Même si je le connais depuis longtemps, ce jour-là, il s'est passé quelque chose. Je me suis dit pourquoi ne pas se mettre d'accord de suite, puisque c'est un gars bien. »

Terminer entre 8 et 10


Le président des futurs ex-champions de France le reconnaît, il n'a jamais songé à Frédéric Antonetti ou Philippe Montanier qu'il citait parmi les prétendants à qui voulait l'entendre. En revanche, il y a bien eu contact avec l'agent d'Antoine Kombouaré et volonté de faire venir Jean Tigana. Il a fixé le cap : « Terminer entre 8 et 10 tous les ans et ramener une petite coupette. J'aimerais qu'il fasse à Montpellier la même chose qu'à Auxerre [en Ligue des champions]. » Car Fernandez, avant de partir en décembre de Nancy la tête haute, sans réclamer d'indemnités, présentait un joli palmarès depuis 1984. « J'ai beaucoup de respect pour les gens avec lesquels je vais travailler. Ce sont des passionnés, je le suis également », note le futur coach, qui a passé une partie de sa vie à Béziers. Son profil de formateur « a beaucoup plu » aux Nicollin. Il tentera d'insuffler un nouveau souffle à un groupe loin d'exprimer son potentiel depuis le titre.

■ Recherche n ■ ˚■ ■ 9

Louis Nicollin souhaite se débarrasser d'Emanuel Herrera, mais ne se fait pas d'illusion sur un départ cet été. Les ventes de Bedimo et Belhanda permettront notamment de financer la venue d'un attaquant. Il s'interroge enfin sur le niveau de Jourdren.