Un robinet de questions est ouvert

Jérôme Diesnis

— 

Le forum de l'eau est prévu en mai
Le forum de l'eau est prévu en mai — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Ils ne sont d'accord sur rien, à commencer par la lecture du document qui était au cœur de la conférence de presse donnée mardi matin. Le Collectif 34 pour une gestion de l'eau en régie publique présente la synthèse commandée par l'agglomération et baptisée service public 2000 comme « un audit », Louis Pouget comme « une simple réflexion sur les perspectives à venir. » Ce document de synthèse a été présenté aux maires et délégués à l'eau le 10 avril. « Malgré nos demandes, nous n'avons pu en obtenir que des extraits », souligne Jean-Claude Favier, membre du collectif.

100 millions de prélèvements abusifs


La différence sémantique en appelle d'autres. Le collectif dénonce la gestion de Véolia, délégataire de service public depuis 1989 et dont le contrat s'arrête en 2014. « Aujourd'hui, lorsque l'on paie sa facture d'eau, un tiers sert à payer des rentes ou des opérations excessives », souligne Thierry Ruf, élu (EELV) à Jacou et membre du collectif. Des conclusions erronées, selon Louis Pouget (lire ci-contre).

Le collectif estime à 100 millions d'euros les prélèvements abusifs depuis 1989. Elles concerneraient à la fois des sursaturations à hauteur de 3 millions d'euros par an et un remboursement de rente. « L'auditeur de l'audit souligne que le montant payé pour un fonctionnement de l'eau potable s'élève à 14 millions par an alors qu'il serait de 11 millions souhaités. On ne sait pas pourquoi. La rente a été mise en valeur par un audit réalisé en 2009  », reprend Thierry Ruf. En revanche, à aucun moment la commission n'évoque l'hypothèse de malversations.

■ Partagé entre Quatre syndicats

Le réseau d'assainissement est de la seule compétence de l'agglomération. Mais 4 syndicats (soit 70 communes) se partagent la gestion de l'eau potable. Toutes ont choisi la délégation de service public. La première s'arrête en 2014 et concerne 10 communes, dont Montpellier.