Encore raté pour les Vipers

Jérôme Diesnis

— 

Malgré M. Slovak et M. Combe, ce sont les Vipers qui ont chuté (archives).
Malgré M. Slovak et M. Combe, ce sont les Vipers qui ont chuté (archives). — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

Une fois encore, la porte des demi-finales s'est refermée sur les doigts des hockeyeurs de Montpellier. Vainqueurs la veille (4-0), les Vipers se sont inclinés ce dimanche (2-5) face à Reims. Dans une rencontre tendue, marquée par trois méconduites au total.

Trop de supériorités gâchées


Menés 0-2 après moins d'un quart d'heure de jeu, les Héraultais se sont épuisés à courir derrière le score trop vite défloré. Les buts d'Etienne Brodeur et Ryan Ellis n'ont fait que redonner l'espoir à une formation menée au score (0-2 puis 1-4) qui a beaucoup trop gâché en chemin les multiples occasions de supériorité numérique qui leur ont été offertes, notamment dans le troisième tiers-temps où ils jouèrent en double supériorité numérique.

Trop brouillon, Montpellier n'est jamais parvenu à inverser la pression sur une formation bien mieux organisée en défense que la veille et efficace en contre-attaque. Y compris en fin de match lorsque Michael Dupont laissa sa place à un joueur de champ supplémentaire sur la glace de Vegapolis. Mais comme souvent dans ces moment, c'est Reims qui en a profité pour signifier la fin de l'aventure des Vipers dans la cage vide.

■ Ils sont tous là

Des quatre premiers de la phase régulière, seul Montpellier est passé à la trappe. Lyon, Bordeaux et Brest accompagnent Reims en demi-finales.