La zone payante sera étendue

— 

Dès le mois de septembre, une nouvelle organisation du stationnement entrera en vigueur à Montpellier. « Il devrait y avoir une augmentation des zones payantes », confie Serge Fleurence (PS), l'adjoint au maire chargé de la coordination territoriale. Les quartiers Port-Marianne et Richter, qui bénéficient de zones gratuites, sont pointés du doigt. « Ça pénalise les résidents », reprend le 1er adjoint. Pour mener à bien cette petite révolution, la ville lance une quinzaine de réunions consultatives auprès des Montpelliérains, du 26 avril au 24 mai. Parmi les pistes envisagées, les résidents devraient bénéficier d'une tarification plus attractive. Les 8 000 Montpelliérains concernés ne paieront plus que 15 € (7, 5 € avec un abonnement annuel à la Tam) au lieu de 25 € actuellement. « L'objectif est de diminuer le trafic », conclut Serge Fleurence. A Montpellier, les quelque 12 200 places disponibles sont saturées chaque jour. N. B.