L'avenir de quinze emplois

J. D.

— 

Le recrutement de quinze nouveaux emplois d'avenir, voté ce lundi au conseil municipal, va faire des petits. Le nombre de créations de postes présenté par Serge Fleurence (PS) sera revu à la hausse après une demande unanime. Notamment du maire Hélène Mandroux (PS). « Je vous demanderai de faire des efforts. Une ville de 260 000 habitants et de 4 000 agents est en capacité d'en faire un peu plus .» Reste à se mettre d'accord sur la taille de l'effort. « Il faudrait s'engager à hauteur de 150 emplois. Quinze emplois d'avenir, ce ne sera pas à la hauteur des enjeux fixés par le gouvernement de gauche. Vous allez désespérer les jeunes dans les quartiers en difficulté », prévient Jean-Louis Roumegas (EELV). « Nous voulons des emplois pérennes» , précise Serge Fleurence, qui s'est refusé à avancer un chiffre. « Leur nombre sera déterminé après concertation auprès du directeur des services.»