L'équilibre, ça s'apprend

NICOLAS BONZOM

— 

Marine propose de rééquilibrer les plateaux avec une pomme ou un yaourt.
Marine propose de rééquilibrer les plateaux avec une pomme ou un yaourt. — nicolas bonzom / MAXELE PRESSE

«Entre une pizza et des épinards, mon choix est rapide ! » Carine, 21 ans, l'avoue. Ses choix alimentaires au self du restaurant universitaire Vert-Bois ne relèvent pas toujours d'un grand équilibre. « On sort de cours très longs, on a faim et on ne réfléchit pas toujours à ce que l'on pose sur le plateau », reprend-t-elle. « Mais je pense qu'on mange quand même plus équilibré que ceux qui vont au fast-food », souligne Franck, 20 ans.

« Les produits laitiers sont délaissés par les étudiants »


Jusqu'à mercredi, la mutuelle du Sud MEP, Avenir Santé et le Crous proposent une semaine sur l'équilibre alimentaire dans les campus de la ville. « Nous allons à la rencontre des étudiants dans les restos U pour parler de leurs plateaux, souligne Marine Afoufa, chargée de mission volontaire. S'il manque quelque chose, on propose de rééquilibrer avec un yaourt ou un fruit. » Selon une enquête MEP, 14 % des étudiants ne mangent ni fruits ni légumes tous les jours. «Les produits laitiers eux aussi sont délaissés par les étudiants, reprend-t-elle. Ils sont confrontés à un choix compliqué, et tentés par une pizza ou de la purée. Mais dans l'ensemble, l'équilibre est plutôt bien respecté. »

■ UN BON PLATEAU

Un plateau bien équilibré comprend deux portions de fruits et légumes, une portion de viande, de poisson ou d'œuf, un produit laitier et un féculent.