Dix jours de fêtes pour la génération « Super Mario »

NICOLAS BONZOM

— 

Le DJ catalan The Algorithm 
se produira samedi.
Le DJ catalan The Algorithm se produira samedi. — THE ALGORITHM

Les fondateurs du label montpelliérain Squares Records ont puisé dans leurs souvenirs geeks pour dessiner les contours de leur festival. « On a tous une passion pour les mondes imaginaires, à travers les comics ou les mangas », confie Jérémie, 25 ans, l'un de ses fondateurs. Jusqu'au 4 avril, le premier Squares Events met les arts numériques à l'honneur à travers des expositions, des tournois de jeux vidéo ou des concerts électro. La génération Super Mario s'empare de la ville.

Des jeux vidéo cultes. Le festival dépoussière des titres restés dans l'imaginaire collectif, comme « Goldeneye » (Nintendo 64) ou « Street Fighter II » (PC) pour des tournois multijoueurs. « Nous présenterons aussi des perles, comme des jeux alternatifs », reprend Jérémie.

Un concert électro. Le 30 mars, The Black Sheep ouvre sa scène à trois artistes représentatifs de la musique électronique alternative. Le DJ allemand The Dagonaut et le Catalan The Algorithm partageront l'affiche avec Dot, l'un des artistes du label. « Il fait une musique inspiré du jeu vidéo », reprend Jérémie.

Des expositions. La Maison pour tous Frédéric-Chopin abrite deux expositions dédiées aux arts virtuels. « Geek art » propose une sélection de créations de huit artistes autour de l'univers des jeux vidéo, des mangas et autres comics. De son côté, le panorama « Virtual reality photography » présentera une discipline plutôt méconnue : les screenshot (photographies d'écrans) de jeux vidéo.

Un atelier. Le festival organise une journée de perfectionnement à la musique assistée par ordinateur (MAO) et au DJing, animée par le producteur Rémi Gallego alias The Algorithm.