L'Escale de l'humour pose ses amarres à Montpellier

Jérôme Diesnis

— 

La comédienne Céline Davitti 
a une double casquette.
La comédienne Céline Davitti a une double casquette. — Reda Kouidri

Tout est parti d'un constat : «Le manque de one-man-show, malgré une forte demande des Montpelliérains.» Auteur, comédienne, humoriste et metteur en scène, Céline Davitti ajoute une autre ligne à ce CV garni. La Montpelliéraine a ouvert son carnet d'adresse et attiré des humoristes «connus voire très connus», via l'association L'Escale de l'humour production. «Nous allons présenter des artistes en tournée en France, en Suisse ou en Belgique, évoque-t-elle. Des gens disponibles après les spectacles, qui joueront à un tarif très abordable.»

« Un énorme réseau»


Moyennant l'achat d'une carte de 10 €, les spectateurs n'auront que 10 € à débourser ensuite pour assister à chacun des spectacles. Le réseau des Maisons pour tous lui a offert la scène pour mener à bien son projet. D'ici au mois de juin, six spectacles sont au programme à Rosa-Lee-Parks (Malbosc). Avant de proposer entre deux et quatre one-man-show par mois à partir de la rentrée. «Céline est très appréciée des humoristes. Elle possède du coup un énorme réseau», détaille Dominique Remy, membre de Trimarrants. Ce trio de comiques niçois sera à l'affiche des Escales de l'humour* la saison prochaine. «Son initiative est très bonne. C'est pour nous l'opportunité de venir à la rencontre d'une ville que nous ne connaissons pas», reprend-il Et pour les Montpelliérains, l'occasion de découvrir ces humoristes en mal de scènes dédiées et à taille humaine dans l'agglomération.

■ Avec Kicékafessa

La programmation de L'escale de l'humour débute ce samedi (20 h 30) à la maison pour tous Rosa Lee Parks (Malbosc). Au menu, les Kicékafessa dans Nous deux. Un spectacle inédit pour ce duo bien connu des habitués de « On ne demande qu'à en rire ».