ZOOM SUR LA PHOTOGRAPHIE EUROPéenne

NICOLAS BONZOM

— 

Sabrina Teggar est l'une des favorites de la compétition avec son reportage sur l'Algérie.
Sabrina Teggar est l'une des favorites de la compétition avec son reportage sur l'Algérie. — SABRINA TEGGAR

Quelques-uns des meilleurs artistes et photographes européens ont rendez-vous à Montpellier du 2 au 17 mars. Onze lieux culturels ouvrent leurs portes aux 13e Boutographies. Des milliers de visiteurs sont attendus. « C'est un beau parcours, confie l'élu à la culture Philippe Saurel (PS). Ce n'était au départ qu'un festival d'amateurs [en 2001] dans le quartier Boutonnet. » L'évènement propose des projections, des conférences et des expositions autour de la photo. « Nous ne sommes pas dans l'actualité ou dans l'immédiat, comme c'est le cas à Perpignan [Visa pour l'image], assure Christian Macotta, directeur artistique. Nous sommes sur»le sensible«, d'où une place très forte pour l'intime, la famille ou les origines.»

Un palmarès officiel


Cette année, quatorze artistes concourent en compétition officielle. Les photographes se disputeront notamment une dotation de 1000 € et un achat d'œuvres par la ville de Montpellier d'une valeur de 2 500 €. Sabrina Teggar, une Suissesse d'origine algérienne, présente notamment un reportage sur l'Algérie (photo) qui fait office de favori. La série de clichés de transexuels thaïlandais de l'Allemand Marcus Koppen ou la « France qui manifeste » d'Emmanuel Piau sont également en lice. « Gilles Picarel a, lui, travaillé sur l'association Le Refuge, qui aide de jeunes homosexuels, reprend Christian Maccotta. Le résultat est très intéressant. » Chacun pourra donner son point de vue, jusqu'au 17 mars.