En version européenne

Jérôme Diesnis

— 

John Utaka et les Montpelliérains sont sur la bonne voie (archives).
John Utaka et les Montpelliérains sont sur la bonne voie (archives). — Nicolas Bonzom / Maxele Presse

Vainqueur à Evian-TG (0-1), samedi, Montpellier occupe sa meilleure place de la saison. Le voilà sixième grâce au huitième but de Belhanda en Ligue 1, après avoir réussi, pour la première fois depuis le 29 septembre (0-2 à Nancy), à conserver sa cage inviolée à l'extérieur. « On avait un sentiment de revanche », glisse Younès Belhanda.

De 0, 72 à 2 points par match


Sans être extraordinaire, Montpellier va mieux dans le jeu. Il a surtout retrouvé cette rigueur défensive en Savoie qui lui avait fait grandement défaut avec onze buts encaissés lors des trois dernières rencontres loin de la Mosson. Le voilà relancé dans la course à l'Europe. « Quand tu gagnes à domicile et que tu freines à l'extérieur comme on le faisait jusqu'à présent, il est difficile d'avoir l'espoir de disputer l'Europe. Là, si on continue une série, on sera bien », reprend l'international marocain.

Désormais, Montpellier a un autre challenge devant lui. Exister face aux gros du championnat. S'il est impitoyable face aux équipes de bas de tableau (2 points par match), son bilan est famélique face aux autres (0, 72 point). L'Europe passe par beaucoup plus de consistance contre Rennes et Nice, ses deux prochains adversaires.

■ Stambouli a rejoué

Victime d'une fracture d'une métatarse, le récupérateur Benjamin Stambouli a joué une heure samedi avec la réserve, vainqueur en CFA2 à Muret.