Billère, SIMPLE formalité ?

NICOLAS BONZOM

— 

De Tchekhov à Billère, c'est le grand écart pour William Accambray and co.
De Tchekhov à Billère, c'est le grand écart pour William Accambray and co. — Jérôme Diesnis / MAXELE PRESSE

Le MAHB s'exerce au grand écart. Trois jours après s'être frotté à l'élite internationale du handball (31-31 face à Tchekhov dimanche), les Montpelliérains reçoivent la lanterne rouge du championnat ce mercredi à Bougnol. Billère, proche de Pau, n'a toujours pas ouvert son compteur à points. La méfiance semble pourtant de mise. « Ça devrait être un match facile à maîtriser, confie le manager Patrice Canayer. Mais nous traversons un enchaînement de rendez-vous compliqués entre Leon, le voyage à Aix – aussi dur physiquement que psychologiquement – Moscou puis Hambourg dimanche. Ca ressemble un peu à un match piège. »

« Le championnat reste


notre première priorité »


Mardi, la majorité des joueurs était au repos. « Je leur ai expliqué que Billère était important, parce que le championnat reste notre première priorité », reprend l'entraîneur. Patrice Canayer devrait notamment s'appuyer sur le pivot serbe Uros Vilovski, arrivé en novembre, et sur les jeunes joueurs. « Leur apport a été important pendant les moments difficiles, souligne-t-il. Ils ont apporté un souffle frais. » Ce mercredi, les coéquipiers de Michaël Guigou goûteront à la poule-au-pot béarnaise, après le caviar de dimanche.

■ objectif hambourg

Le MAHB devrait partir en Allemagne ce jeudi. Il y affrontera Hambourg, samedi, pour une qualification en 8e de finale de la Ligue des champions.