Le monde du travail

Jérôme Diesnis

— 

Un entretien, ça se prépare.
Un entretien, ça se prépare. — Jérôme Diesnis / Maxele Presse

«Vous devez absolument parler plus fort ! » Ce sera son dernier conseil. Philippe Roeser vient d'écouter, de lire et livrer les clés du monde professionnel à Yassine, 19 ans. « Je ne pensais pas qu'il y avait autant d'erreurs dans la construction de mon CV, explique l'étudiant, en quête d'un emploi pour financer ses études. Ce que je trouvais sur Internet ne me satisfaisait pas. Là, le schéma qu'il m'a dessiné va énormément m'aider. »

Une expertise gratuite


Chaque mercredi, une dizaine de jeunes simule un entretien d'embauche, présente CV et lettre de motivation devant les bénévoles du Comider (comité pour le développement de l'économie régionale), à l'espace Montpellier jeunesse (rue Maguelone). « De Bac -3 à +6, tous sont paumés devant la recherche d'emploi. L'enseignement scolaire ne les y prépare pas », regrette Philppe Roeser.

Ses conseils sont simples, mais percutants. Un recruteur passe environ 30 secondes sur un CV. « Alors, il faut aller à l'essentiel, reprend-il. Mettre les informations valorisantes à gauche, dans le sens de la lecture. » L'erreur la plus fréquente ? « Le paragraphe compétence est rarement présent sur un CV. Les demandeurs d'emploi pensent que le recruteur fera lui-même l'analyse. C'est une erreur. Il ne faut pas donner de travail aux gens, ils n'en ont pas le temps.» A côté, Johanna (19 ans) boit ses paroles. « Tous ces petits conseils me permettront d'éviter des erreurs de base ». Et c'est gratuit, alors autant ne pas s'en priver. ■

■ Trois grands axes

L'association Comider a trois pôles d'activité : la formation, notamment l'orientation auprès des collégiens et lycéens, l'insertion par le biais de ces permanences mais aussi du Markethon en octobre, et les bilans pour les PME et TPE.