Intense émotion après la disparition d'Éric Béchu

Jérôme Diesnis

— 

Eric Béchu, décédé à l'âge de 53 ans.
Eric Béchu, décédé à l'âge de 53 ans. — Montpellier Hérault Rugby

Montpellier pleure l'un des hommes qui lui a permis d'entrer dans une nouvelle dimension. Eric Béchu, qui avait pris les commandes de l'équipe première à l'été 2010 avec Fabien Galthié, est décédé ce mardi à 53 ans, dans une clinique toulousaine, des suites du cancer. « Je voudrais dire, en mon nom et au nom du club, toute l'émotion et la peine que nous avons ressenties à l'annonce de [son] décès », précise le président Mohed Altrad.

Énormément de charisme


Depuis plus d'un an, l'ancien entraîneur d'Albi, très attaché à ses origines ariégeoises, avait débuté sa lutte contre la maladie. Son duo avec Fabien Galthié, dont il fut l'entraîneur à Colomiers avant de devenir son ami, avait dû se briser au soir d'un succès à Biarritz, le 4 décembre 2011. Sa tentative de retour, courant avril, fut avortée pour cet homme très affaibli. « Il était très important dans les rapports humains », lui rend hommage Fulgence Ouedraogo, qui loue son côté fédérateur, la force de son discours et son charisme. « Il était très proche des joueurs. Je ressens une immense tristesse, j'ai une pensée pour sa famille. »

En charge d'optimiser la cellule haute performance du club à l'aune de cette saison, il n'a pu mener sa mission à son terme. « Lorsqu'un ami disparaît – certaines traditions disent plus simplement qu'il s'endort –, c'est une partie d'humanité qui s'efface. Concernant Eric, c'est encore plus vrai », note Mohed Altrad, très attaché au personnage. ■

■ hommage samedi

Une minute de silence sera suivie ce samedi, en l'honneur de l'ancien entraîneur de Montpellier, lors de la venue de Toulon pour le compte de la dernière journée de Coupe d'Europe. Les joueurs devraient porter un brassard noir.