Que va devenir le Virgin Megastore ?

— 

« On n'en sait rien. Business normal. Nous suivons tout ça dans la presse. » Comme pour ce responsable de rayon interrogé lundi, l'avenir des 25 salariés du Virgin de Montpellier est en sursis, sous la menace d'un dépôt de bilan. L'avenir des locaux (2 000 m2), dont le bail prend fin en septembre, est également en jeu. Marc Dufour, adjoint au maire, s'est exprimé en faveur de l'installation de « plusieurs enseignes » aux halles castellanes. « Si Virgin s'en va, je ferai tout pour que le centre-ville n'en pâtisse pas, confie le propriétaire des lieux, Marcel Salerno. Avec la mise en place de deux ou trois grandes enseignes. Certaines d'entre elles se sont déjà manifestées. » W N. B.