« Le problème est réglé »

— 

Lundi, le président de l'agglomération semblait vouloir sonner la fin de la colère des commerçants, des artisans et des professions libérales montpelliérains au sujet de leurs cotisations foncières. En 2012, celles-ci ont fortement augmenté (jusqu'à 800 %), après un vote de la collectivité en septembre 2011. « Les entreprises ne paieront pas plus qu'en 2011, assure Jean-Pierre Moure (PS), qui a obtenu le feu vert du ministre du Budget, la semaine dernière. Celles qui ont déjà réglé seront remboursées. » Quant aux professionnels qui sont prélevés, ils ont jusqu'au 1er décembre pour annuler l'opération auprès de leurs banques. Jean-Pierre Touchat, l'un des meneurs de la fronde des commerçants, semble très satisfait. « Le problème est réglé, souligne le président du syndicat des marchés de l'Hérault. La mobilisation a payé. » Le coût de l'opération pour la collectivité serait de 15 millions d'euros en 2012.N. B.