L'« AI code » révolutionne la sécurité

NICOLAS BONZOM

— 

La société de Christian Guichard, qui a créé l'« AI code », est née à Montpellier en avril.
La société de Christian Guichard, qui a créé l'« AI code », est née à Montpellier en avril. — NICOLAS BONZOM/MAXELE PRESSE

Montpellier pourrait devenir le berceau d'une véritable révolution dans le domaine de la sécurité. Quelque part dans la pépinière Cap Oméga près de Castelnau-le-Lez, Christian Guichard a inventé un procédé capable de rendre les documents infalsifiables. Ce quadragénaire né à Nantes a travaillé durant des années pour la société baillarguoise Fasver. « J'ai sillonné 95 pays et j'ai travaillé sur des cartes d'identité ou des passeports, souligne le chef d'entreprise. J'ai observé le marché. Je me suis dit « Il manque quelque chose ». » En avril, après deux ans et demi de travaux et un investissement moyen de 600 000 €, Christian et son associé parviennent à mettre au point l'« AI code ». Un bijou de technologie, breveté par sa société Authentication industries, qui emploie aujourd'hui sept personnes.

Le FBI, premier client
« Lorsque l'on flashe ce code-barres à l'aide d'un smartphone ou d'un scanner, l'application me précise s'il s'agit du document ou du produit d'origine, d'une première copie ou d'une copie subséquente », précise-t-il, démonstration à l'appui. L'invention pourrait protéger les marques de la contrefaçon ou les documents officiels de la falsification. Le FBI est l'un des premiers clients. « Nous voulons faire de Montpellier un centre de développement. D'ici 2014 nous ouvrirons des filiales à Singapour, aux Etats-Unis, au Vietnam ou en Afrique, s'exclame Christian Guichard. Je m'amuse comme un fou ! » W

lauréat d'un concours national

Authentication industries est l'une des lauréates du 14e concours national d'aide à la création d'entreprises de technologies innovantes (15 dans la région). Une subvention de 150 000 € a été versée à la société par le ministère de la Recherche. Mardi, Christian Guichard et les autres seront reçus à la préfecture de Montpellier.