20 Minutes : Actualités et infos en direct
RECAPGuerre en Ukraine : « Nous espérons pouvoir compter sur vous », lance Zelensky à son arrivée à Washington
live

Terminé

Guerre en Ukraine : « Nous espérons pouvoir compter sur vous », lance Zelensky à son arrivée à Washington

RECAPSuivez avec nous toutes les informations à propos du conflit en Ukraine en ce lundi 11 décembre
Volodymyr Zelensky et Joe Biden, dans le Bureau ovale, le 21 septembre 2023. La scène doit se répéter ce mardi.
Volodymyr Zelensky et Joe Biden, dans le Bureau ovale, le 21 septembre 2023. La scène doit se répéter ce mardi. - Jim Watson / AFP
Cécile De Sèze

C.d.S

L’ESSENTIEL

  • Le président américain Joe Biden a invité Volodymyr Zelensky à venir à Washington mardi pour discuter « des besoins urgents de l’Ukraine », a fait savoir dimanche la porte-parole de la Maison-Blanche alors que le Congrès a bloqué une nouvelle enveloppe d’aide.
  • Emmanuel Macron a réaffirmé dimanche au président ukrainien le « soutien de la France » à l’ouverture de négociations d’adhésion de l’Ukraine à l’Union européenne, actuellement bloquées par la Hongrie.
  • Le président Zelensky s’est rendu en Argentine pour l’investiture du nouveau dirigeant fraîchement élu Javier Milei afin de recueillir du soutien pour son pays, lors de ce premier voyage en Amérique latine depuis le début de la guerre.

A VOIR

A LIRE


20h00

Ce live est maintenant terminé

Merci de l’avoir suivi. La rédaction de 20 Minutes vous donne rendez-vous demain pour savoir si le président ukrainien se montre convaincant devant les représentants du Congrès américain.

19h41

Journée cruciale à Washington mardi pour Zelensky

«Nous espérons pouvoir compter sur vous », a lancé lundi le président ukrainien Volodymyr Zelensky à son arrivée à Washington où il doit plaider, mardi, le déblocage d’une enveloppe pour son pays en guerre, très débattue au Congrès américain.

Il sera d’abord reçu par les chefs du Sénat, le démocrate Chuck Schumer et le républicain Mitch McConnell – deux partisans de l’aide à l’Ukraine.

Après un discours devant l’ensemble des sénateurs, il rencontrera le président de l’autre chambre de cette puissante institution, le speaker républicain Mike Johnson. Ce dernier se dit ouvert sur le principe d’un déblocage de nouveaux fonds pour Kiev, mais doit composer avec la frange la plus trumpiste de son parti, qui a d’ores et déjà fait savoir qu’elle ne validerait plus un seul centime pour Kiev.

Tout le défi est donc de convaincre suffisamment de conservateurs modérés de soutenir une nouvelle enveloppe. Ces élus exigent en retour de leur vote des changements majeurs dans la politique migratoire des Etats-Unis.

19h07

Si l’aide à l’Ukraine tarde, Poutine verra son « rêve devenu réalité », prévient Zelensky

Le président Volodymyr Zelensky a mis en garde lundi à Washington contre les hésitations des Etats-Unis et d’autres pays occidentaux, soulignant que tout retard dans l’aide militaire à l’Ukraine est un « rêve devenu réalité » pour le président russe. « Poutine doit perdre » la guerre, a lancé le président ukrainien en soulignant que les Etats-Unis pouvaient « compter sur l’Ukraine et nous espérons tout autant pouvoir compter sur vous ». Il doit rencontrer Joe Biden mardi et espère obtenir le déblocage pour son pays en guerre d’une enveloppe capitale, mais très débattue au Congrès américain.

18h15

Kiev presse l’UE d’intégrer l’Ukraine, la Hongrie freine

Dans trois jours, le Conseil européen doit prendre des décisions cruciales sur le processus d’intégration de l’Ukraine à l’Union européenne et sur l’effort de guerre consenti au pays attaqué par la Russie. Mais Viktor Orban, le Premier ministre hongrois, a d’ores et déjà qu’il mettrait s’opposerait à ces deux demandes de Kiev. D’où sans doute le « très long » entretien qui vient de s'achever à Bruxelles entre les chefs des diplomaties hongroise et ukrainienne.« Je viens de terminer une réunion avec le ministre hongrois des affaires étrangères, Peter Szijjarto. Nous avons parlé pendant une heure. C'était un entretien très long et franc », a déclaré Dmytro Kouleba, le ministre ukrainien des Affaires étrangères sur Instagram.

17h31

La Maison-Blanche « très préoccupée » par la difficulté à localiser l’opposant russe Navalny

La Maison Blanche est « très préoccupée » par les dernières informations concernant l’opposant russe Alexeï Navalny, emprisonné en Russie et que ses proches n’arrivent pas à contacter depuis bientôt une semaine, a dit un porte-parole lundi. « Il doit être libéré immédiatement. Il n’aurait jamais dû être emprisonné pour commencer », a indiqué John Kirby, porte-parole du Conseil de sécurité nationale, en indiquant que les autorités américaines cherchaient à en savoir plus.

16h31

Zelensky est à Washington avant de rencontrer mardi Biden et d’aller au Congrès

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky est lundi à Washington, à la veille d’une rencontre avec son homologue américain et d’une visite au Congrès qui bloque actuellement une nouvelle enveloppe d’aide à l’Ukraine, a indiqué le Pentagone.

Il doit faire un discours lundi à 12 heures (18 heures, heure française) à l’Université de la Défense nationale (NDU) à Washington, après une introduction du secrétaire américain de la Défense Lloyd Austin, a précisé le Pentagone dans un communiqué.

16h22

Mais où est Navalny ?

Les soutiens de l'opposant russe Alexeï Navalny, qui purge une peine de 19 ans de prison, ont affirmé lundi qu'ils cherchaient à le contacter en vain depuis bientôt une semaine et ne pas savoir où il se trouve. Ses avocats se sont rendus vendredi puis lundi dans « deux colonies pénitentiaires de la région de Vladimir [à l'est de Moscou] où Alexeï Navalny pourrait se trouver » mais ont appris « qu'il n'y était pas », a déclaré sa porte-parole Kira Iarmich.

L'une de ces prisons a indiqué que l'opposant « ne figurait plus sur leurs registres », refusant de dire « où il avait été transféré », a-t-elle écrit sur X (ex-Twitter). « Nous ne savons toujours pas où est Alexeï », a-t-elle affirmé. Un peu plus tôt, elle avait indiqué que cela faisait « six jours » que son équipe était sans nouvelle de lui.

Il a notamment manqué une audience au tribunal à laquelle il devait comparaître par visioconférence, absence justifiée par une panne d'électricité selon les autorités pénitentiaires, a ajouté Kira Iarmich. « Ils se moquent de nous », a-t-elle dit.

15h09

En Russie, la flambée des prix des œufs inquiète à l’approche des fêtes

Une flambée des prix des œufs, sur fond de forte inflation et de sanctions économiques, inquiète les autorités russes, d’autant qu’ils constituent un ingrédient symbolique et central des fêtes de fin d’année. Le Kremlin insiste depuis des mois sur le fait que la Russie résiste vaillamment aux multiples mesures de rétorsion visant le pays depuis l’assaut lancé contre l’Ukraine en février 2022, pointant une croissance qui est repartie à 5,5 % au troisième trimestre, contre -3,5 % à la même époque de 2022.

Mais le pouvoir d’achat des Russes s’est bel et bien érodé depuis deux ans, la faute à un rouble très affaibli et une inflation obstinément forte qui, en novembre, s’établissait à 7,48 % sur un an. Le prix des œufs est devenu un exemple particulièrement éloquent qui agite médias et internautes dans un pays où le débat public a été largement éliminé sur fond de répression.

En novembre, les œufs avaient augmenté en moyenne dans le pays de 40,29 % sur un an, selon l’Agence russe des statistiques (Rosstat), une hausse considérable.

14h58

Poutine inaugure deux nouveaux sous-marins nucléaires

Le président Vladimir Poutine, en déplacement dans le Grand Nord, a inauguré lundi deux nouveaux sous-marins nucléaires qui rejoindront la flotte russe, promettant de continuer à « accroître la puissance navale » de son pays.

Le « Krasnoïarsk » et l'« Empereur Alexandre III » étaient chacun en construction pendant près de six ans et représentent la quatrième génération des sous-marins à propulsion nucléaire russes. Ils rejoindront la flotte du Pacifique, basée en Extrême-Orient.

« Ces redoutables porte-missiles, sans équivalent dans leur catégorie, entrent en service au sein de notre marine », s'est félicité Vladimir Poutine au cours d'une cérémonie de lever de drapeau à Severodvinsk, près d'Arkhangelsk, dans le nord-ouest.

13h49

Kiev annonce le déblocage d'un important passage frontalier avec la Pologne

Le gouvernement ukrainien a annoncé lundi le déblocage du plus gros point de passage pour camions à la frontière avec la Pologne, après plus d'un mois de protestations de transporteurs polonais.

« Le blocage du point de passage Iagodyn-Dorohusk a fini. Une circulation stable de camions à repris à 14 heures locales » (13 heures, heure française), a indiqué le ministre des Infrastructures Oleksandre Koubrakov sur Facebook.

12h00

La présidentielle russe aura aussi lieu dans les territoires ukrainiens occupés

Les territoires occupés par la Russie dans l’est et le sud de l’Ukraine prendront part à la présidentielle russe de mars 2024, a annoncé lundi la Commission électorale, un scrutin qui devrait voir la réélection de Vladimir Poutine.

Les membres de la Commission ont adopté la résolution approuvant cette modalité, selon les agences russes. La Russie a déjà organisé plusieurs scrutins dans ces territoires (Zaporijia, Kherson, Donetsk et Lougansk) dont elle a proclamé l’annexion en septembre 2022 et qu’elle ne contrôle que partiellement.

11h40

La base américaine de défense antimissile en Pologne opérationnelle le 15 décembre

La base américaine de défense antimissile construite dans le nord de la Pologne deviendra « opérationnelle » à compter du vendredi 15 décembre, a annoncé lundi le Premier ministre polonais.

« Les Américains nous ont informés que le bouclier antimissile de Redzikowo [à 250 km de l’enclave russe de Kaliningrad] deviendra opérationnel le 15 décembre », a déclaré Mateusz Morawiecki en présentant au parlement son discours de politique générale.

10h11

« Ce n’est pas le moment d’affaiblir notre soutien à l’Ukraine »

«J’espère que l’unité de l’Union européenne ne sera pas brisée, car ce n’est pas le moment d’affaiblir notre soutien à l’Ukraine », a déclaré Josep Borrell à son arrivée à Bruxelles pour une réunion des ministres des Affaires étrangères de l’UE. « La position de la Hongrie s’est avérée réellement déplorable », a estimé pour sa part la ministre finlandaise des Affaires étrangères Elina Valtonene. « Il est crucial que nous continuions à soutenir l’Ukraine aussi longtemps que nécessaire », a-t-elle ajouté.

« Nous devons prendre des décisions stratégiques et nous engager en faveur d’une victoire de l’Ukraine, si nous ne le faisons pas, le prix sera incroyablement élevé », a estimé de son côté le ministre lituanien des Affaires étrangères, Gabrielius Landsbergis. Interrogé sur la position de la Hongrie, plus proche allié de Moscou dans l’UE, le ministre lituanien, dont le pays a autrefois fait partie de l’Union soviétique, a jugé qu’elle était antieuropéenne. « La seule façon dont je lis la position hongroise, et pas seulement sur l’Ukraine, c’est qu’elle est contre l’Europe et tout ce que l’Europe signifie », a-t-il déclaré.


09h43

Kiev met en garde contre les « conséquences dévastatrices » d’un désaccord sur son adhésion à l’UE

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères a mis en garde contre les « conséquences dévastatrices » qu’aurait une absence de consensus des Vingt-Sept sur l’ouverture de négociations d’adhésion de son pays à l’UE.

« Je ne peux pas imaginer, je ne veux même pas envisager de parler des conséquences dévastatrices qui se produiraient si le Conseil européen (les 27) échouait à prendre une décision, non seulement pour l’Ukraine mais aussi pour l’élargissement » de l’UE, a déclaré Dmytro Kouleba à son arrivée à Bruxelles.

07h42

Pas d’infrastructure critique endommagée

«Aucun impact contre des infrastructures critiques (…) n’a été constaté » selon de premières informations, a décrit sur Facebook Rouslan Kravtchenko, chef de l’administration militaire de la région de Kiev.

07h23

Quatre civils pris en charge par les secours après l’attaque à Kiev

Des fragments de missile sont tombés sur le district de Darnytskyi, dans le sud-est de la capitale, a rapporté le chef de l'administration militaire de Kiev Serguiï Popko. Quatre habitants ont été pris en charge par les secours, dont un pour une blessure par éclat d'obus, a-t-il ajouté sur le même réseau social.

D'après le maire de Kiev Vitali Klitschko, qui s'est exprimé sur Telegram, « un fragment de missile a endommagé un bâtiment en construction », occasionnant un incendie ensuite rapidement éteint, tandis qu'un autre morceau de projectile s'est écrasé sur une pelouse.

07h12

L’Ukraine dit avoir abattu huit missiles russes dirigés contre Kiev

L’Ukraine a abattu tôt lundi huit missiles russes volant en direction de Kiev, a indiqué l’armée ukrainienne, les autorités locales faisant état de personnes prises en charge par les secours.

Dix-huit drones « Shahed » ont par ailleurs été lancés par Moscou au cours de la nuit depuis la péninsule annexée de Crimée avant d’être détruits par la défense ukrainienne, « la plupart dans la région de Mykolaïv » (sud), ont indiqué les forces aériennes de Kiev. « Selon de premières informations, vers 4 heures », la Russie « a commencé une attaque de missiles contre la région de Kiev ».

07h01

Bienvenue sur ce live

Bonjour à toutes et à tous. La rédaction de 20 Minutes reste mobilisée chaque jour pour vous informer sur le conflit.

Sujets liés