Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
conflitGuerre en Ukraine : Le G7 s'accorde pour restreindre les importations de diamants russes
live

Terminé

Guerre en Ukraine : Le G7 s'accorde pour restreindre les importations de diamants russes

conflit
Retrouvez toutes les informations sur la guerre en Ukraine en ce mercredi 6 décembre 2023
Des cristaux de diamants sont photographiés sur une chaîne de production du fabricant russe Kristall Production Corporation.
Des cristaux de diamants sont photographiés sur une chaîne de production du fabricant russe Kristall Production Corporation. - Vladimir Smirnov/TASS/Sipa USA/SIPA / SIPA
D.R. et M.P.

D.R. et M.P.

L’ESSENTIEL

  • Démocrates et républicains se sont vivement écharpés mardi lors d’une réunion du Congrès américain consacrée à l’aide à l’Ukraine, la nouvelle enveloppe capitale pour l’offensive de Kiev étant au cœur de tractations très acrimonieuses.
  • Le président ukrainien Volodymyr Zelensky doit participer au début d’une téléconférence entre les dirigeants des pays du G7 organisée plus tard ce mercredi, a déclaré le porte-parole du gouvernement japonais Hirokazu Matsuno.
  • Il y a moins de six mois, Vladimir Poutine vivait l’un des moments les plus critiques de son règne avec la rébellion de Wagner. Aujourd’hui, après l’échec de la contre-offensive ukrainienne et l’effritement du soutien occidental, le président russe sent que le temps joue en sa faveur.

A VOIR

A LIRE


21h03

Ce live est maintenant terminé

Merci de nous avoir suivis. On se retrouve demain avec un nouveau live qui vous permettra de suivre en direct l'évolution de la guerre en Ukraine.

20h16

Les dirigeants du G7 s’accordent à restreindre les importations de diamants russes

«Nous allons poursuivre nos efforts pour réduire les revenus russes liés aux métaux » en introduisant « des restrictions d’importation sur les diamants non-industriels extraits, transformés ou produits en Russie à partir du 1er janvier 2024 », on indiqué les dirigeants du G7 après s’être entretenus virtuellement avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

19h22

Biden prêt à des « compromis importants » sur l’immigration

Le président américain Joe Biden a indiqué mercredi être prêt à des « compromis importants » sur l’immigration à la frontière mexicaine pour permettre un déblocage au Congrès de financements pour soutenir l’Ukraine. Les membres du Congrès n’arrivent pas à s’accorder sur une nouvelle enveloppe pour Kiev.

18h58

« Si Poutine prend l’Ukraine, il ne s’arrêtera pas là », avertit Biden

18h54

Un arrêt de l’aide à l’Ukraine par le Congrès serait « le plus beau cadeau » à Poutine, selon Biden

L'échec d'un vote sur des fonds supplémentaires serait « le plus beau cadeau » offert au président russe Vladimir Poutine, a ajouté Joe Biden, en affirmant que le maître du Kremlin, s'il parvenait à s'emparer de l'Ukraine, « ne s'arrêtera[it] pas là ».

18h47

L’aide financière à l’Ukraine ne « peut plus attendre », dit Biden au Congrès

Le déblocage de financements pour soutenir l'Ukraine ne « peut plus attendre », a averti mercredi le président Joe Biden en s'adressant aux élus du Congrès américain, où démocrates et républicains n'arrivent pas à s'accorder sur une nouvelle enveloppe pour Kiev.

18h45

Poutine compte sur « l'effondrement » du soutien occidental à l'Ukraine

Le président russe Vladimir Poutine compte sur « l'effondrement » du soutien occidental à l'Ukraine, a affirmé mercredi Volodymyr Zelensky devant les dirigeants du G7, rapportant que l'armée russe avait « significativement augmenté la pression » sur le front. « La Russie n'espère qu'une chose : que l'unité du monde libre s'effondre l'année prochaine. La Russie pense que l'Amérique et l'Europe feront preuve de faiblesse et ne maintiendront pas leur soutien à l'Ukraine au niveau approprié », a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky lors d'une téléconférence entre les dirigeants des pays du G7.

17h21

Poutine est arrivé en Arabie saoudite, deuxième étape de son voyage au Moyen-Orient

Le président russe Vladimir Poutine est arrivé mercredi en Arabie saoudite en provenance des Emirats arabes unis, dernière étape d'une visite éclair dans le Golfe axée sur le pétrole et le conflit israélo-palestinien. Poutine a atterri en soirée à Ryad, selon des images de la télévision russe, afin de rencontrer Mohammed ben Salmane, le prince héritier et homme fort de l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut.

Les deux dirigeants doivent discuter investissements, mais aussi de « leur coopération dans le secteur de l'énergie », garante d'une « situation stable et prévisible » sur le marché international, estime le Kremlin.

Le président émirati Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, au centre à droite, et le président russe Vladimir Poutine, au centre à gauche, le mercredi 6 décembre 2023.
Le président émirati Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, au centre à droite, et le président russe Vladimir Poutine, au centre à gauche, le mercredi 6 décembre 2023.  - Alexei Nikolsky/AP/SIPA

Le conflit entre Israël et le Hamas palestinien sera aussi à l'ordre du jour, notamment les « façons de promouvoir la désescalade », d'après Moscou.

16h41

L'Ukraine revendique l'assassinat d'un politicien prorusse

Un homme politique ukrainien prorusse a été retrouvé mort près de Moscou, ont indiqué les agences russes mercredi, une source au sein du secteur de la Défense ukrainienne revendiquant une opération de Kiev ayant mené à sa « liquidation ».

Le corps sans vie d'Illia Kyva a été retrouvé avec « une blessure à la tête » dans le district d'Odintsovo, situé près de Moscou, ont indiqué les agences de presse russes, citant les autorités locales. Les services de sécurité ukrainiens (SBU) l'ont tué « à l'aide d'armes légères », a indiqué à l'AFP une source ayant connaissance de leurs opérations.

16h32

On en sait plus sur la mort d'Oleg Popov

Un responsable local prorusse a été tué mercredi par l'explosion d'un « engin non identifié » placé dans une voiture à Lougansk, une ville occupée de l'est de l'Ukraine, a annoncé le Comité d'enquête russe dans un communiqué. Oleg Popov, ancien député local, est décédé à la « suite de la détonation d'un engin non identifié dans une voiture », a indiqué cette source, ajoutant que les circonstance de sa mort sont « en train d'être établies ».

Le Comité d'enquête russe a précisé que Popov avait été élu à deux reprises au Parlement prorusse de Lougansk et a diffusé des images montrant une voiture détruite et carbonisée, entourée d'enquêteurs au travail. Selon le média local Lug-info, l'homme, âgé de 51 ans, était un entrepreneur ayant rejoint les séparatistes prorusses après le début de leur conflit avec Kiev en 2014. Il avait notamment dirigé un comité du Parlement prorusse en charge des questions de sécurité et de défense, selon cette source.

16h27

Quatre membres des forces russes en Ukraine poursuivis par la justice américaine pour crimes de guerre

Quatre membres des forces russes en Ukraine sont inculpés aux Etats-Unis pour crimes de guerre sur un citoyen américain, ont annoncé mercredi les autorités judiciaires, soulignant qu'il s'agissait des premières poursuites lancées en vertu de la loi américaine sur les crimes de guerre de 1996.

« Le ministère de la Justice a engagé les toutes premières poursuites en vertu de la loi américaine sur les crimes de guerre contre quatre membres des forces militaires affiliées à la Russie pour des crimes odieux contre un citoyen américain », a déclaré le ministre de la Justice Merrick Garland lors d'une conférence de presse. Les faits présumés, notamment de torture et de traitement inhumain, se sont déroulés en avril 2022 dans le sud de l'Ukraine.

16h16

Vladimir Poutine en Arabie saoudite

Vladimir Poutine se rendra ensuite en Arabie saoudite pour rencontrer le prince héritier Mohammed ben Salmane, avant de repartir, toujours selon le Kremlin. Les deux dirigeants doivent discuter investissements, mais aussi de « leur coopération dans le secteur de l'énergie », garante d'une « situation stable et prévisible » sur le marché international, estime le Kremlin.

Là encore, le conflit entre Israël et le Hamas sera à l'ordre du jour, et notamment les « façons de promouvoir la désescalade », d'après la présidence russe.

16h03

« Nos relations ont atteint un niveau sans précédent »

«Grâce à votre position, nos relations ont atteint un niveau sans précédent », a souligné Poutine, au début de sa rencontre avec Mohammed ben Zayed al-Nahyane, en saluant les Emirats arabes unis comme « le principal partenaire commercial de la Russie dans le monde arabe » et évoquant des « projets dans le secteur du gaz et du pétrole ».

Le dirigeant russe a dit qu'il parlerait à son homologue de la situation « dans les zones chaudes », citant le conflit israélo-palestinien mais aussi « la crise en Ukraine ». La présidence russe avait également indiqué que les dirigeants parleraient de la réduction de la production de pétrole dans le cadre de l'Opep+, une alliance de pays exportateurs de pétrole et de partenaires, dont la Russie est membre.

Le programme ne fait toutefois pas mention de la COP28, qui se tient à Dubaï.

15h46

Un responsable local prorusse tué dans l'explosion d'une voiture

Un responsable local prorusse a été tué mercredi par l'explosion d'un « engin non identifié » placé dans une voiture à Lougansk, une ville occupée de l'est de l'Ukraine, a annoncé le Comité d'enquête russe dans un communiqué.

Oleg Popov, ancien député local, est décédé à la « suite de la détonation d'un engin non identifié dans une voiture », a indiqué cette source, ajoutant que les circonstance sont « en train d'être établies », alors que des responsables de l'occupation russe sont régulièrement visés en Ukraine par des attaques.

15h35

Douze arrestations pour recrutement de Népalais pour l'armée russe

La police népalaise a indiqué mercredi avoir arrêté 12 personnes accusées d'avoir envoyé illégalement de jeunes hommes comme recrues pour l'armée russe, quelques jours après l'annonce de la mort de six Népalais combattant pour Moscou. Les suspects arrêtés avaient obtenu des documents et des visas pour envoyer des Népalais en Russie, via l'Inde et les Émirats arabes unis, a déclaré un porte-parole de la police népalaise, Kumud Dhungel.

« Ils ont ensuite été recrutés dans l'armée », a-t-il expliqué. « On ne sait pas encore combien de personnes ont été envoyées de cette manière, mais une enquête est en cours ». Les personnes envoyées en Russie étaient facturées jusqu'à 8.500 dollars chacune par des intermédiaires, selon le porte-parole.

15h10

Vladimir Poutine reçu avec les honneurs à Abou Dhabi

Arrivé mercredi en visite de travail aux Emirats arabes unis, Vladimir Poutine s'est rendu à l'imposant palais présidentiel émirati à Abou Dhabi, afin de s'entretenir avec son homologue, Mohammed ben Zayed al-Nahyane.

Cette photo de piscine distribuée par l'agence d'État russe Spoutnik montre le président russe Vladimir Poutine et le président des Émirats arabes unis Cheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan assistant à une cérémonie de bienvenue avant leurs entretiens à Abou Dhabi le 6 décembre 2023.3.
Cette photo de piscine distribuée par l'agence d'État russe Spoutnik montre le président russe Vladimir Poutine et le président des Émirats arabes unis Cheikh Mohamed ben Zayed Al Nahyan assistant à une cérémonie de bienvenue avant leurs entretiens à Abou Dhabi le 6 décembre 2023.3. - Sergei SAVOSTYANOV

Il a eu droit à un accueil avec les honneurs: des dizaines de soldats en armes l'attendaient au palais, tandis qu'une patrouille aérienne a traversé le ciel en diffusant des fumigènes aux couleurs du drapeau russe et que des coups de canon étaient tirés à proximité, selon des images diffusées par le Kremlin.

15h07

« Gérer Zelensky »

«Même sous perfusion continue de l'Occident, l'Ukraine manque d'hommes, là où la Russie n'a pas ce problème », souligne ce mercredi à l'AFP un haut responsable militaire européen en poste à l'Otan, constatant que « dans les cycles de formation (dispensée par l'Otan aux soldats ukrainiens), ce sont des personnes plus âgées, moins expérimentées qui se présentent désormais ». « Il faut maintenant gérer Zelensky, le faire revenir de sa posture un peu jusqu'au-boutiste. Personne ne dit ça officiellement, mais je pense que c'est quand même un peu ce qui se prépare », commente encore cette source otanienne.

Cette photographie prise et publiée par le service de presse présidentiel ukrainien le 6 décembre 2023 montre Volodymyr Zelensky lors de la Journée des forces armées d'Ukraine.
Cette photographie prise et publiée par le service de presse présidentiel ukrainien le 6 décembre 2023 montre Volodymyr Zelensky lors de la Journée des forces armées d'Ukraine. - AFP

De source diplomatique française, on s'efforce d'atténuer ces propos en soulignant que l'Ukraine a pour l'heure « un taux de mobilisation très faible » et que du côté de la Russie, « les statistiques sont trafiquées ».

14h12

Plus de 200 systèmes différents d'armement

Les Européens doivent aussi accélérer sur la montée en puissance des cadences de leur industrie de la défense et sur l'interopérabilité des équipements. L'ambassadrice ukrainienne auprès de l'Otan, Nataliia Galibarenko, déplorait récemment que les forces armées en Ukraine utilisaient plus de 200 systèmes différents d'armement.

14h08

Echec de la contre-offensive et situation figée

La grande contre-offensive ukrainienne lancée en juin a largement échoué à libérer les territoires occupés dans l'Est et le Sud, questionnant sur la poursuite d'une aide occidentale massive.

Et si des gains ont été enregistrés en mer Noire, permettant à Kiev d'exporter plusieurs tonnes de produits agricoles, la situation militaire sur le front terrestre semble désormais figée, sans véritable solution tactique en vue à court terme. Kiev assure cependant pouvoir gagner si l'aide militaire occidentale se poursuit.

14h04

L'Ukraine face au défi d'un soutien occidental qui se fissure

«Peur d'être lâchée »... L'Ukraine, dont la contre-offensive face aux Russes n'a pas donné les résultats escomptés, est prise dans des vents contraires avec une aide américaine en question et une unité européenne chancelante à l'approche d'un Conseil européen décisif la semaine prochaine.

Illustration de la fébrilité ambiante, le président ukrainien Volodymyr Zelensky devait s'exprimer virtuellement mardi devant le Congrès américain pour tenter de débloquer une nouvelle enveloppe financière autant débattue que cruciale pour son pays en guerre. Une intervention finalement annulée à la dernière minute, sans donner de raison.

Le président français Emmanuel Macron recevra, lui, jeudi à l'Elysée le Premier ministre hongrois Viktor Orban, qui semble vouloir faire obstruction sur le soutien à Kiev.

Sujets liés